Les contrats départementaux de sécurité dans les transports en commun d'Île-de-France

Bilan des actions et retours d'expériences

31 mai 2006ContactSophie Mariotte

La coproduction de sécurité territorialisée

En Île-de-France, 37 millions de déplacements quotidiens se font dans les transports collectifs, ce qui pose avec une acuité particulière la question de la sécurité sur les réseaux ferrés et routiers franciliens. Conscients de cet enjeu, les pouvoirs publics ont développé une politique de coproduction de sécurité territorialisée : les contrats locaux de sécurité (certains disposant d’un volet transports publics) et les contrats départementaux de sécurité pour les transports (CDST) en constituent l’ossature institutionnelle.

Leur objectif était de formaliser et développer la mise en commun d’informations relatives à l’insécurité constatée sur les réseaux départementaux, favoriser des interventions opérationnelles coordonnées, cibler des actions partagées et évaluer, par des comités de suivi, l’impact et l’efficacité des actions proposées.

L’étude met en exergue les principes à considérer pour la sécurisation des transports collectifs et présente les actions concluantes et innovantes menées par les partenaires départementaux. L’implication des usagers dans les actions préconisées, la valorisation des comportements positifs, l’information ciblée et partagée par l’ensemble des partenaires, visible par tous, sont préconisées.

La cohérence des partenariats fonctionnels, dynamisée par le soutien et la volonté affirmée des élus locaux s’avère tout aussi importante qu’une présence humaine forte, préventive et bien formée pour faire face aux nouvelles formes de délinquance constatées sur les réseaux franciliens et répondre aux attentes des voyageurs.  

alt 446

Ressources

La délinquance constatée dans les transports en commun franciliens, qui ne représente qu’une faible part des crimes et délits, a un impact médiatique et psychologique fort.
La délinquance constatée dans les transports en commun franciliens, qui ne représente qu’une faible part des crimes et délits, a un impact médiatique et psychologique fort.
© LACOMBE (Matthias), IAU îdF
Les contrats départementaux de sécurité dans les transports engagent différents acteurs (syndicat des transports d’Île-de-France, préfectures, transporteurs, police, gendarmerie, justice, éducation nationale, conseils généraux et associations).
Les contrats départementaux de sécurité dans les transports engagent différents acteurs (syndicat des transports d’Île-de-France, préfectures, transporteurs, police, gendarmerie, justice, éducation nationale, conseils généraux et associations).
© DUGENY (François), IAU îdF
En Île-de-France, 10 contrats départementaux de sécurité dans les transports (CDST) ont été signés entre 1999 et 2004.
En Île-de-France, 10 contrats départementaux de sécurité dans les transports (CDST) ont été signés entre 1999 et 2004.
© LACOMBE (Matthias), IAU îdF