Les démarches de gestion urbaine de proximité

Un guide méthodologique destiné principalement aux acteurs impliqués dans la conception et la gestion des quartiers en politique de la ville.

01 février 2002ContactBrigitte Guigou

Améliorer le quotidien des habitants par une gestion concertée ville-bailleurs

Avant même le lancement du Programme National de Rénovation Urbaine par la loi du 1er août 2003, des équipes de terrain travaillaient ensemble pour améliorer la qualité des services aux habitant et pérenniser les investissements réalisés dans les quartiers dans le cadre des projets urbains. À travers une action coordonnée, les deux principaux gestionnaires que sont les bailleurs et les Villes accordent une attention particulière aux espaces collectifs, intérieurs et extérieurs et à l’amélioration des services aux habitants. L’étude identifie les apports mais aussi les limites des actions menées dans 12 quartiers de : Bourg-en-Bress (01), Lannion (22), Châteauroux (36), Loos (59), Saint-Pol sur Mer (59) Beuvry (62), Saint-Etienne-du-Rouvray (76), Saint-Denis (93), Sevran (93), Montreuil (93), Cergy (95) et Persan (95).

Trois éléments clés

Un personnel de proximité bien identifié

Les démarches s’appuient fortement sur les gardiens, les jardiniers, les agents d’entretien des villes….- Elles s’accompagnent d’actions de formation et de mise en réseau de ces agents pour les aider à mieux exercer leur métier et jouer un rôle de relais vis-à-vis des habitants.

L'implication des habitants

Dans quelques cas, les démarches de proximité contribuent à un changement de mentalité et à une rupture dans les représentations des difficultés des grands ensembles en soulignant le rôle actif joué par les habitants dans la qualité des services rendus, dans la régulation et dans le contrôle social.
Selon les cas les équipes s’appuient sur les associations et les partenaires socio-éducatifs, valorisent les capacités collectives et individuelles des habitants au travers de chartes collectives de voisinage, réseaux de personnes ressources, Fonds de Travaux Urbains…

Un diagnostic partagé

L'un des résultats de l’étude a été la mise en évidence de l’importance du diagnostic initial et partagé de la gestion dans le quartier. Pour les acteurs l’enjeu est de se donner les moyens d’identifier l’ensemble des usages et des pratiques sociales et de comprendre les logiques et les contraintes de gestion des collectivités territoriales et des bailleurs sociaux. Lancer rapidement des actions visibles et concrètes, par exemple effacer les tags à la fois sur les bâtiments des bailleurs et sur ceux des villes, permet de montrer aux habitants que la situation s’améliore. Élaborer une communication adaptée est aussi un des enjeux des démarches de gestion. Le guide insiste aussi sur l’importance d’un travail en amont sur le plan d’actions et surtout le montage financier : il est indispensable d’établir rapidement une stratégie en la matière et de s’accorder sur le niveau de qualité souhaité.

Ce rapport, qui retrace une démarche de suivi et de capitalisation réalisée par l’IAU île-de-France pour le compte du GIE « Villes et Quartiers », s’appuie sur un travail mené entre 2000 et 2002 avec douze équipes en charge d’améliorer la gestion urbaine de proximité dans les quartiers en politique de la ville.

Ressources

À Saint-denis, la cité des Francs Moisins est un quartier excentré et enclavé à l'est de la commune. Cette cité de 12 tours et de barres construites dans les années 1970 abrite quelque 9 000 habitants.
À Saint-denis, la cité des Francs Moisins est un quartier excentré et enclavé à l'est de la commune. Cette cité de 12 tours et de barres construites dans les années 1970 abrite quelque 9 000 habitants.
© Philippe Guignard, la Documentation française, IAU îdF
Le jardin pédagogique et familial est un élément utilisé sur certains sites.
Le jardin pédagogique et familial est un élément utilisé sur certains sites.
Sevran © Michel Biancale IAU îdF