Les formations sociales, paramédicales et de sage-femme

Une nouvelle compétence pour la Région

30 septembre 2005ContactCorinne de Berny Riche, Laure Thévenot, Jean-Pierre Chauvel

Plus de 36 000 élèves suivaient une formation paramédicale ou sociale en 2003-2004, un volume appelé à croître au cours des prochaines années, en raison du vieillissement de la population.

Certaines de ces formations dont les hôpitaux sont les premiers employeurs, rencontrent déjà des difficultés pour attirer les élèves et pour les garder : c’est notamment le cas des formations d’infirmiers et d’éducateurs spécialisés ou de techniciens de l’intervention sociale et familiale.

Les effectifs formés sont variables selon les formations.

  • Pour les formations paramédicales, le volume annuel de formés va d’une soixantaine d’élèves pour les audio-prothésistes à plus de 15 000 pour les infirmières.
  • Quatre formations paramédicales rassemblent près de 80 % des effectifs formés : formations d’infirmiers (58 %), d’aides-soignantes (9 %), de masseurs- kinésithérapeutes (6 %), et d’auxiliaires de puéricultures (5 %).

Les auteurs de l’étude soulignent la complexité du système de formation, son hétérogénéité en termes d’accès, de possibilités de poursuite d’études… Par ailleurs, plusieurs ministères sont concernés par la validation des diplômes.

Les statuts et la taille des établissements dispensant des formations sont très divers.

L’Iau île-de-France a effectué des cartes de localisation des établissements de formation pour chaque spécialité qui permettent de disposer des premiers éléments sur la structuration spatiale de l’offre : proximité géographique du même type de formation, concentration de l’appareil de formation sur le territoire, accessibilité des sites…

L'étude présente par ailleurs les constats faits sur trois thèmes : les conditions de vie des étudiants de ces formations (aides financières, logement), le partenariat entre la région d'Île-de-France et les établissements de formations sociales, paramédicales et de sages-femmes et sur l'évolution prospective des besoins et des métiers, dans l'optique de déterminer les objectifs et les moyens de la politique régionale à l'égard des centres de formation. Elle évoque pour chacun de ces thèmes les propositions faites lors des concertations entre les différents partenaires.

Ressources

Plus de 160 centres de formation publics ou privés en Île-de-France regroupent plus de 27 000 élèves et étudiants.
Plus de 160 centres de formation publics ou privés en Île-de-France regroupent plus de 27 000 élèves et étudiants.
© Matthias Lacombe, IAU îdF
Les écoles de formation d’aides-soignants en Île-de-France à la rentrée 2003-2004
Les écoles de formation d’aides-soignants en Île-de-France à la rentrée 2003-2004
Sources : DRASS, IAU îdF
Les écoles de formation des auxiliaires de vie sociale en Île-de-France à la rentrée 2003-2004
Les écoles de formation des auxiliaires de vie sociale en Île-de-France à la rentrée 2003-2004
Sources : DRASS, IAU îdF