Les Franciliens sont-ils plus en sécurité qu'avant ?

Note rapide Société, n° 452

21 septembre 2008ContactHélène Heurtel

La quatrième enquête régionale portant sur la victimation et le sentiment d'insécurité a été réalisée en janvier 2007. Elle permet de mesurer l'évolution de la délinquance et de l'insécurité perçue auprès des Franciliens et de caractériser les victimes.

L'IAU île-de-France réalise tous les deux ans des enquêtes de victimation auprès des Franciliens âgés de 15 ans et plus. Ces enquêtes sont financées par le conseil régional d'Île-de-France dans le cadre de sa politique d'amélioration de la sécurtié des personnes et des biens.

L'échantillon de l'enquête de 2007 a augmenté, passant de 10 500 Franciliens à près de 15 000. Les conseils généraux du Val-de-Marne et du Val-d'Oise ont choisi de financer des extensions départementales de l'échantillon habituel. La méthodologie de l'enquête de 2007 reste inchangée. Les interviews ont eu lieu par téléphone et les personnes interrogées ont été choisies de manière aléatoire.

Ressources

Répartition des personnes enquêtées par commune en Île-de-France en 2007.
Répartition des personnes enquêtées par commune en Île-de-France en 2007.
© IAU-îdF, enquête victimation et sentiment d'insécurité en Île-de-France en 2007.
alt 509
10,6 % des ménages franciliens victimes d'un cambriolage ou d'une tentative entre 2004 et 2006.
© D.R.