Les industries créatives en Île-de-France

Un nouveau regard sur la métropole

30 mars 2010ContactCarine Camors, Odile Soulard

L’étude aborde pour la première fois la question de l’économie des industries créatives, leurs dynamiques et leurs localisations en Île-de-France. Elle fait suite à l’étude sur l’impact économique des industries culturelles en élargissant le champ d’analyse à la conception anglaise des industries créatives, qui incluent les secteurs suivants : architecture, publicité, cinéma, vidéo, audiovisuel, photographie, musique, spectacle vivant, design, marché de l'art, antiquités, mode, édition (livre-presse), jeux vidéo/logiciel, artisanat d'art.

La moitié des emplois salariés créatifs nationaux en Île-de-France

Ce secteur hautement stratégique est moteur du développement économique et joue un rôle clé dans l’attractivité du territoire. L’Île-de-France s'impose comme une métropole créative dont la dynamique n'a rien à envier à Londres. Au total, 363 000 emplois sont comptabilisés dans les industries créatives. Ces emplois sont occupés majoritairement par des salariés (256 000), 42 000 sont des emplois indépendants et 65 000 des intermittents. Les métiers exercés au sein de ces activités concernent un large éventail de fonctions, plus ou moins créatives, et plus ou moins qualifiées. La moitié des emplois salariés créatifs français sont localisés en Île-de-France. Les industries créatives représentent 6,2 % de l’emploi total salarié régional en 2007, c’est autant que le secteur de la construction, l'hôtellerie/restauration ou les activités financières. Ces secteurs ont connu des évolutions favorables sur la période 1994-2007, tirées par l'essor du numérique. Paris et les Hauts-de-Seine concentrent plus des trois quarts des effectifs et les localisations montrent des phénomènes de clusterisation forts.

Les métropoles concurrentes ont intensifié leurs politiques en faveur des industries créatives. Le soutien aux industries créatives franciliennes passe aujourd’hui par la prise en compte globale de la créativité et de l’innovation à l’échelle régionale en mêlant culture, économie et technologie.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes : Économie, Économie collaborative, créative et digitale

Études apparentées