Les industries des ENR en Île-de-France : quel potentiel de développement ?

L’industrie éolienne

26 juin 2011ContactThierry Petit

L’industrie éolienne est en Europe et dans le monde une des industries liées aux énergies renouvelables qui a connu la plus forte croissance et a généré les plus fortes créations d’emploi.

500 000 emplois dans le monde en 2010

Pour chaque MW de machine produite et installée 15,7 emplois sont créés dont :

  • 12,5 pour la seule phase industrielle au moment de la construction de l’éolienne et de ses composants,
  • 1,2 au moment de l’installation,
  • 0,33 pour l’exploitation et la maintenance des éoliennes sur la durée de vie de l'équipement (20 ans).

La phase industrielle est donc particulièrement génératrice d’emplois. Malgré le retard de l’industrie éolienne française au regard des pays les plus avancés dans ce domaine et ce malgré un marché national qui progresse fortement (+ 65 % par an depuis 10 ans), une opportunité se présente avec la volonté nationale affichée de soutenir la structuration d’une filière éolienne nationale, en s’appuyant sur l’éolien off-shore. Un des objectifs est de permettre la création de 50 000 nouveaux emplois dans l’éolien à l'horizon 2020 en plus des 11 000 existants en 2010.

L’Île-de-France dispose d’atouts importants pour participer à une filière nationale

112 établissements franciliens sont déjà actifs dans l’éolien, dont 72 sont issus du secteur industriel. La région Île-de-France abrite de nombreux acteurs régionaux impliqués dans la filière, avec quelques fournisseurs d’envergure internationale, mais surtout plusieurs acteurs qui se sont positionnés sur l’appel à démonstrateur éolien off-shore lancé par l’Ademe avec pour ambition de figurer parmi les chefs de file de l’éolien français. Treize laboratoires ou organismes publics, ainsi que neuf centres de recherche privés, sont déjà actifs dans l’éolien. Les capacités de recherche intéressent particulièrement des domaines essentiels pour l’éolien comme la mécanique, les matériaux, l’électro-technique...

Une étude qui propose tout un éventail d’actions possibles

À partir d’exemples étrangers et régionaux, plusieurs pistes d’actions montrent comment l’éolien peut constituer un des futurs piliers du renouveau industriel régional avec une forte implication dans le développement durable. D’une part, en rendant visibles les acteurs franciliens de la filière par un label régional. D’autre part, en favorisant la structuration d’un réseau de fournisseurs régionaux de la filière éolienne. Mais aussi par le développement de sites de tests, en s’appuyant sur la présence de consortiums industriels bien positionnés sur l’éolien off-shore. Quant au petit éolien urbain, qui offre de grandes opportunités, le lancement d’expérimentations via des sites pilotes comme des éco-quartiers, permettrait de lever les obstacles actuels à son développement. Enfin, l’implication locale des populations et des collectivités est une nécessité au renforcement de l’acceptabilité sociale des éoliennes.

Ressources

État d’avancement de la France vis-à-vis des leaders mondiaux sur les marchés de l’éolien fin 2010 Source : d’après l’étude « Filières vertes » MEEDDM/CGDD, octobre 2009 et compléments d’information recueillis par l’IAU îdF
État d’avancement de la France vis-à-vis des leaders mondiaux sur les marchés de l’éolien fin 2010
Source : d’après l’étude « Filières vertes » MEEDDM/CGDD, octobre 2009 et compléments d’information recueillis par l’IAU îdF
Décomposition de l’emploi par type d’acteur de la filière éolienne européenne en 2007 Source : EWEA
Décomposition de l’emploi par type d’acteur de la filière éolienne européenne en 2007
Source : EWEA
Principaux sites de production de la construction éolienne en 2011 Source : d’après les données du Syndicat des énergies renouvelables, fédération des énergies éoliennes © IAU îdF
Principaux sites de production de la construction éolienne en 2011
Source : d’après les données du Syndicat des énergies renouvelables, fédération des énergies éoliennes © IAU îdF

Études apparentées