Les intercommunalités riveraines du fleuve en Île-de-France

Enquête des collectivités riveraines en 2011-2012

30 septembre 2016ContactElisabeth Bordes-Pages , Marie-Angèle Lopes

Les territoires du fleuve sont l’objet d’enjeux forts car ils participent d'une géographie fondatrice de leur identité, et concentrent un nombre important de sites de recyclage urbain. Ces caractéristiques uniques constituent de vrais leviers de reconquêtes écologique, économique et urbaine, nécessaires à la qualité du développement régional et local. Cette étude permet de dresser une typologie des actions et projets des collectivités et de leurs partenaires en tirant partie des atouts et des contraintes fluviales et répondant à des enjeux actuels.

Les transferts de compétences opérés via les réformes territoriales actuelles vont renforcer le rôle des intercommunalités

Aujourd’hui, les réformes territoriales en cours élargissent et redessinent les contours des intercommunalités. Les transferts de compétences sont en pleine évolution, en particulier dans le domaine de la gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations (Gemapi, loi Maptam) et en matière de gestion d’eau et d’assainissement (loi NOTRe).
Dans ce contexte, le rôle des intercommunalités riveraines du fleuve sera re-questionné. Il dépendra des compétences qu’elles pourront exercer (directement ou par délégation) et de la volonté à partager un projet d’ensemble avec leurs partenaires. Les principaux enjeux portent sur :

  • la valorisation environnementale des vallées en lien avec celle des corridors écologiques,
  • la construction d’une résilience territoriale face au risque inondation en association aussi les territoires non riverains et tous les partenaires concernés,
  • l’amélioration du cadre de vie des habitants par l’ouverture de la ville au fleuve, la participation des berges et rives aux trames verte et bleue, l’intégration de zones d’expansion de crues aux projets riverains,
  • le développement du transport par voie fluviale (corollaire de l’action en faveur de la transition énergétique) compatible avec l’ensemble des autres enjeux.

Les intercommunalités riveraines du fleuve seront, dans tous ces domaines, des acteurs majeurs pour la réussite des projets.

Consulter la rubrique « Valoriser le fleuve en Île-de-France » et la carte des enquêtes.

 

 

Ressources

Principe de résilience des ZAC Ardoines : Les rues « hors d’eau » pourront servir à l’évacuation des quartiers voisins situés à une côte d’altitude inférieure à celle de la ZAC. Trame verte – Jardin de Seine
Source : EPA-ORSA / GERME et JAM / Yam studio
Les sites et monuments, les musées mais aussi les guinguettes sont des éléments d’attractivité pour les habitants et les touristes.
Berges et guinguette sur la Seine à Épinay © Élisabeth Bordes-Pagès
La ZAC Bord de Seine a été réalisée sur une ancienne friche (Mantes-la-Jolie)
© DRIEA - Gauthier, 2005

Études apparentées