Les portes d'entrée marchandises de l'Île-de-France

La plate-forme portuaire d'Anvers

31 octobre 2006ContactCorinne Ropital

Premier pôle générateur de flux en Belgique, Anvers est une plaque tournante des échanges européens et mondiaux sur les plans maritime et terrestre.

Son rôle majeur est conditionné par la mise en réseau des infrastructures portuaires, terrestres et des services associés. Cela vaut notamment pour l'activité conteneurisée et la logistique, éléments principaux de son expansion.

Aujourd’hui, le premier hinterland d’Anvers se situe à l’Est, vers les Pays-Bas et l’Allemagne, mais on assiste à une extension de l’aire d’influence sur l’axe Lille-Luxembourg qui pourrait s’accompagner de nouveaux services par des modes alternatifs à la route. La mise en œuvre d’infrastructures trans-européennes non routières, comme Seine Nord Europe, devrait profiter à Anvers et pourrait concerner les trafics conteneurisés.

Les flux conteneurisés en trace directe entre Anvers et l’Île-de-France sont très faibles et se font par la route. Il n’en demeure pas moins qu’Anvers est sans doute la première porte d’entrée maritime des marchandises pour l’Île-de-France.

C'est ce que révèle ce deuxième volet d'une étude consacrée aux deux grands ports belges. Il synthétise l'évolution du port d'Anvers, au cœur du Range Nord européen, de ses infrastructures, de ses relations maritimes, terrestres et en particulier avec l'Île-de-France. 

Ressources

Anvers, au coeur du Range nord européen, est une plaque tournante des échanges européens et mondiaux sur les plans maritime et terrestre.
Anvers, au cœur du Range nord européen, est une plaque tournante des échanges européens et mondiaux sur les plans maritime et terrestre.
Les infrastructures du port d'Anvers
Les infrastructures du port d'Anvers
Source: Port d'Anvers
Zone d'influence d'Anvers. L'Île-de-France est à 300 km.
Zone d'influence d'Anvers. L'Île-de-France est à 300 km.
Source: Port d'Anvers

Études apparentées