Les pressions foncières en milieu agricole : vers un équilibre

Note rapide Territoires de l'aménagement, n° 271

31 août 2000ContactAgnès Charousset, Amélie Darley

Si l'Île-de-France présente un caractère urbain de plus en plus marqué, elle demeure néanmoins une grande région agricole. Mais le rythme de l'urbanisation favorise la transformation de ces espaces naturels et agricoles. L'observation des transactions foncières continue de démontrer que la pression foncière persiste fortement sur les franges de l'agglomération et sur les secteurs les plus attractifs.

Ressources

alt 235
La tendance à un retour des terres vers l’économie agricole, constatée pour 1994, 1995 et 1996 se poursuit.
Agriculture Vallée du Grand Morin (77) © DUBOIS (Jean-Louis) IAU îdF
alt 235
Les plus fortes pressions sont associées à la convergence de 4 facteurs : aux abords des villes nouvelles, sur des pôles de développement importants, autour de Roissy, sur le plateau de Saclay.
© GUIGNARD (Philippe) LA-DOCUMENTATION-FRANCAISE ; IAU îdF ; Région Ile-de-France