Les pressions foncières en milieux agricoles et naturels

Analyse du marché foncier observé par la SAFER Île-de-France (1994-2008)

08 février 2010ContactClaire Leproust, Amélie Darley, l'Agence des espaces verts (AEV), Conseil régional d'Île-de-France, DREIF

En Île-de-France, la périurbanisation se traduit par un étalement urbain, un mitage de l’espace agricole et naturel et par une mutation des terres agricoles et naturelles qui perdent leur vocation initiale.

Les terres agricoles et naturelles, un espace de pressions foncières

L’objet de cette étude est de mesurer l’ampleur des pressions foncières qui s’exercent sur ces terres agricoles et naturelles à partir des informations contenues dans les déclarations d'intention d'aliéner (DIA) portant sur ce type de terrains. Cette analyse permet d’observer les évolutions dans le temps, de localiser et d’expliquer les pressions qui s'exercent sur les marchés fonciers agricoles et naturels.

Une analyse globale préalable suivie d’une analyse plus fine par segment de marché

Pour ce faire, l’IAU île-de-France et la SAFER procèdent depuis 1994 à une analyse des DIA transmises à la Safer. Ces DIA représentant 90 % des ventes effectives, permettent une observation fiable des évolutions de prix sur les marchés agricoles et naturels, des surfaces qui restent ou sortent de ces marchés et donc des pressions qui s’y exercent.

Une mise à jour, occasion de développer plusieurs approches

L’IAU île-de-France et la Safer ont réalisé la mise à jour de cette étude à partir des informations contenues dans les DIA pour les années 2007 et 2008. Cette dernière mise à jour oriente son analyse vers les thèmes suivants :

  • l’analyse en fonction des zonages aux POS et PLU et des natures cadastrales ;
  • l’étude des secteurs situés dans le périmètre du programme en faveur de l’agriculture périurbaine du Conseil régional et dans les périmètres régionaux d’intervention foncière ;
  • l’étude des communes faisant l’objet d’une veille foncière par la Safer.

Ressources

Le bail favorise l’acquisition du fonds par le fermier ou le maintien en place de l’exploitant, puisque 60 % des fermiers ont acquis la terre qu’ils louaient entre 2005 et 2008. © Degremont (Cécile), IAU îdF
Le bail favorise l’acquisition du fonds par le fermier ou le maintien en place de l’exploitant, puisque 60 % des fermiers ont acquis la terre qu’ils louaient entre 2005 et 2008.
© Degremont (Cécile), IAU îdF
Évolution de la surface moyenne et du prix moyen d’une DIA entre 1994 et 2008 en Île-de-FranceSource : DIA SAFER IdF
Évolution de la surface moyenne et du prix moyen d’une DIA entre 1994 et 2008 en Île-de-France
Source : DIA SAFER IdF
Évolution des volumes financiers par département entre 1999 et 2008 en Île-de-FranceSource : DIA SAFER IdF
Évolution des volumes financiers par département entre 1999 et 2008 en Île-de-France
Source : DIA SAFER IdF

Études apparentées