Les relations parents-enfants après décohabitation

Note rapide Population et modes de vie, n° 376/G

30 juin 2006ContactEva Lelièvre (Ined), Catherine Bonvalet (Ined)

Les générations nées entre 1930 et 1950, aujourd’hui âgées de 50 à 70 ans, ont innové en matière de comportements familiaux, valorisant la qualité du lien plus que la nature du lien. Les liens parents-enfants, souvent très forts, se révèlent d’une remarquable permanence, malgré les aléas des parcours personnels : divorces, remariages, familles recomposée... Ainsi, la famille, par la fréquence des contacts entre générations, sa proximité affective et géographique, continue de constituer un réseau solide, mobilisable, mais inégalement réparti.

Ressources

alt 368
Près du quart des enquêtés ont des contacts quotidiens avec au moins un enfant.
© DEGREMONT (Cécile) IAU îdF