Les tendances du marché de l'art en France et en Île-de-France

Note rapide sur l'économie, no 290 (n° 187)

28 février 2002ContactAnne-Marie Roméra, Samuel Bargas

La reprise récente du marché mondial de l'art n'a pas entièrement profité à la place de Paris qui reste vulnérable par rapport aux marchés américain ou anglais. L'ouverture récente des ventes aux enchères et l'attention portée à la fiscalité amorcent une réaction salutaire. Un plan d'action global en faveur de la création française permettrait cependant de consolider les atouts franciliens.

Ressources

alt 346
La France se place pour la saison 97/98 au troisième rang mondial avec 6 à 7 % des ventes, loin derrière les États-Unis (50 %) et le Royaume-Uni (29 %).
© D.R.
alt 346
Avec le Palais de Tokyo, la jeune création contemporaine retrouve un peu d’expression au cœur de Paris.
© LACOMBE (Matthias) IAU îdF