Les usages et les usagers des services PAM

Analyse comparative de PAM 75, Filival et PAM 78 (lot Sud)

30 mars 2010ContactJérôme Bertrand, Jeremy Courel

Un service PAM « Pour Aider à la Mobilité » est une offre de transport collectif à la demande pour les personnes à mobilité réduite qui ne peuvent utiliser les transports en commun réguliers du fait d’une incapacité physique, sensorielle ou mentale. L’étude présente les caractéristiques socio-démographiques des usagers ainsi que les comportements de mobilité de la clientèle des PAM les plus anciens : PAM 75, Filival et PAM 78.

Un public âgé

Plus de 40 % des usagers sont âgés de 60 ans et plus alors que moins de 20 % de la population francilienne concernée atteint ces âges. La déclaration aux âges avancés des déficiences, en particulier motrices et sensorielles, se vérifie pour le public des services PAM.

Une mobilité modérée, majoritairement pour le travail et des raisons de santé

En moyenne, un usager se déplace 40 à 80 fois par an, soit, selon les services PAM, 3 à 5 fois moins que la mobilité annuelle en transport collectif ordinaire pour la population francilienne. Cependant, ce constat peut cacher des comportements de mobilité bien disparates.

Les structures d’accueil des personnes handicapées, des générateurs de déplacements

La géographie des déplacements est fortement marquée par la localisation des établissements d’accueil des personnes handicapées qui sont des lieux de destination privilégiés par les usagers des services PAM. En effet, une dizaine de ces établissements engendre 10% à 20% des déplacements, selon les services.

Des refus, un frein à la mobilité à l’aide d’un service PAM

Les services PAM sont fortement sollicités aux périodes de pointe. Les services qui ne peuvent répondre aux demandes, refusent alors la course. Ce qui conduit certains clients à renoncer à les utiliser.

Vers une adaptation des services pour répondre à la forte mobilité des usagers ayant une déficience intellectuelle ?

Des handicaps de natures très différentes posent des questions particulières pouvant donner lieu à des aménagements intérieurs des véhicules ou à des prestations complémentaires des conducteurs très spécifiques (accompagnement, accueil et conduite notamment). Dès lors, la question de la prise en charge et de la cohabitation ou non de ces publics au sein des mêmes véhicules peut se poser.

Ressources

Ces services sont gérés par les Conseils généraux volontaires avec l’aide de la Région et du Stif. © Conseil général de Seine-et-Marne
Ces services sont gérés par les Conseils généraux volontaires avec l’aide de la Région et du Stif.
© Conseil général de Seine-et-Marne
Répartition des courses selon les tranches kilométriques de la grille tarifaire de PAM 78 et PAM 91© IAU îdF
Répartition des courses selon les tranches kilométriques de la grille tarifaire de PAM 78 et PAM 91
© IAU îdF
État d’avancement de la mise en place des services dans les départements franciliens© IAU îdF
État d’avancement de la mise en place des services dans les départements franciliens
© IAU îdF

Études apparentées