Les villes nouvelles, bassins de vie : l'exemple de Marne-la-Vallée

Note rapide Population et modes de vie, n° 419

31 octobre 2006ContactNathalie Brevet (CRETEIL/IUP)

Les villes nouvelles ont largement contribué à renouveler la configuration socio-spatiale de l’Île-de-France. Mais sont-elles devenues pour autant des bassins de vie ? Cette question, appréhendée à partir des mobilités résidentielles et quotidiennes des habitants de l’une d’entre elles — Marne-la-Vallée —, montre que ces territoires sont devenus des espaces de vie où se développe un processus d’ancrage. Cette évolution modifie considérablement les problématiques d’aménagement en termes de logement et de transports.

Ressources

alt 365
Depuis leur création, les villes nouvelles ont absorbé un tiers de la croissance démographique.
© GUIGNARD (Philippe) AIR-IMAGES.NET ; IAU îdF
alt 365
65 % et 68 % des activités culturelles et des pratiques de détente et de loisirs des habitants ont lieu à Marne-la-Vallée.
© GUIGNARD (Philippe) AIR-IMAGES.NET ; IAU îdF