L'expérience au féminin de l'insécurité dans l'espace public

Note rapide Société, n° 608

21 novembre 2012ContactHélène Heurtel, Marie Carrere

L’exploitation de l’enquête « victimation et sentiment d’insécurité en Île-de-France » réalisée en 2011 apporte un éclairage sur le vécu des femmes en matière d’insécurité, aussi bien dans l’espace public qu’au domicile. Cette approche en fonction du genre pourrait tracer de nouvelles orientations urbanistiques.
La problématique socio-urbaine que pose la dimension « genrée » de l’insécurité s’inscrit dans le paysage politique, institutionnel et scientifique. La lutte contre les violences envers les femmes est devenue un enjeu pour l’État, les collectivités territoriales, les associations et les chercheurs.

Ressources

Les femmes ne sont pas plus victimes d’agression que les hommes dans l’espace public. © Gilles Klein, www.flickr.com
Les femmes ne sont pas plus victimes d’agression que les hommes dans l’espace public.
© Gilles Klein, www.flickr.com
D’après l’enquête, 8 % des Franciliennes ont trop peur d’être seules dehors, le soir, pour sortir. © Lacombe (M.) IAU îdF
D’après l’enquête, 8 % des Franciliennes ont trop peur d’être seules dehors, le soir, pour sortir.
© Lacombe (M.) IAU îdF

Études apparentées