L'exposition des Franciliens à la pollution atmosphérique

Note rapide sur l'environnement, n° 23

31 octobre 1999ContactErwan Cordeau

Un habitant sur quatre, en Île-de-France, et plus d'un sur deux dans l'agglomération centrale sont potentiellement exposés à des taux de dioxyde d'azote supérieurs à l'objectif de qualité (50µg/m3 en moyenne horaire). C'est l'un des constats établi par l'Iaurif et Airparif dans le cadre de travaux préparatoires du Plan régional pour la qualité de l'air (PRQA). Cette étude, une première en Île-de-France, fournit des indications précieuses pour 11 millions de Franciliens.

Ressources

alt 196
Environ 557 000 personnes résident à proximité du réseau routier principal étudié à Paris et en petite couronne.
© Région Île-de-France
Exposition potentielle de la population au Dioxyde d'azote (année 1997)
Exposition potentielle de la population au Dioxyde d'azote (année 1997)
Exposition potentielle de la population à l'ozone (été 1997)
Exposition potentielle de la population à l'ozone (été 1997)