Mise en œuvre de la dimension fleuve du Sdrif sur le territoire de la Seine-Aval

18 novembre 2010ContactAdelaide Bardon

Pour la première fois, le Schéma directeur de la région Île-de-France (Sdrif) aborde le fleuve (la Seine) comme un élément fédérateur du projet spatial global. Le contexte est nouveau et marqué par deux grandes caractéristiques : la volonté de faire du fleuve un vecteur de développement de la région, et la nécessité de s’inscrire dans une démarche de développement durable qui implique l’idée de préserver ses richesses paysagères et patrimoniales pour une meilleure qualité de vie, et de se tourner vers le fleuve réapproprié.
Compte-tenu de ce contexte, quelle lecture du Sdrif et en particulier de sa carte de destination générale des différentes parties du territoire proposer pour la Seine Aval ? Cette lecture du Sdrif doit en permanence s’attacher à répondre à la question : quels arbitrages entre potentiels de développement et valorisation ?

Quelle est la réalité du terrain ?

Après un premier volet présentant l’ensemble du territoire, ses qualités paysagères, patrimoniales, naturelles mais aussi ses contraintes, et les projets et acteurs qu’il regroupe, les volets 2, 3 et 4 de l’étude reprennent les thèmes des trois grands axes du Sdrif : espaces ouverts, espaces d’activités et espaces urbains. Le Sdrif présente la dimension fleuve par de nombreuses indications : flèches vertes, pastilles de densification ou d’urbanisation, projets d’infrastructures portuaires. Un des objectifs de cette étude est de donner à voir « ce qu’il y a sous » les flèches et pastilles : quelle est précisément la réalité du terrain ? et quelles orientations voire prescriptions retenir ? Pour cela, les volets 2, 3 et 4 de ce travail (écosystème, développement économique, et ouverture de la ville sur le fleuve) tentent par des études de terrain de décrire précisément les sites concernés et de répondre à ces questions.

Des pistes de reflexion

Leur analyse aboutit à la définition de séquences homogènes qui permettent de mettre en évidence les points d’appui de la mise en œuvre des principes du Sdrif ainsi que les difficultés à surmonter. Des orientations d’aménagement à retenir sont proposées dans ce sens. Les sites choisis sont révélateurs de grandes problématiques, qui peuvent permettre aux collectivités d’interroger d’autres sites où des problématiques similaires s’appliquent.

Ressources

Bien que son développement ne soit pas tourné vers la Seine, la commune des Mureaux a récemment commencé à considérer celle-ci comme un atout. © Bardon (Adélaïde) IAU îdF
Bien que son développement ne soit pas tourné vers la Seine, la commune des Mureaux a récemment commencé à considérer celle-ci comme un atout.
© Bardon (Adélaïde) IAU îdF
La Roche-Guyon forme un des plus beaux ensembles patrimoniaux du secteur. © Jules (J.-G.) IAU îdF, AERIAL
La Roche-Guyon forme un des plus beaux ensembles patrimoniaux du secteur.
© Jules (J.-G.) IAU îdF, AERIAL
Localisation des sites étudiés. Comme le montre la carte, pour chacune des parties, deux sites ont été sélectionnés. © IAU îdF
Localisation des sites étudiés. Comme le montre la carte, pour chacune des parties, deux sites ont été sélectionnés.
© IAU îdF

Études apparentées