Niveaux de vie des Franciliens en 2008 : les disparités territoriales se creusent

Note rapide Société, n° 551

17 juin 2011ContactMariette Sagot

Les écarts de revenu continuent à croître entre territoires. L’embellie profite aux communes riches, et les retournements frappent surtout les plus pauvres. Depuis 2001, la rénovation urbaine semble avoir atténuée les fortes concentrations de pauvreté. Les espaces de la richesse se sont étendus et intensifiés.
Dans l’état actuel des statistiques de revenu, les disparités communales ne peuvent être appréhendées que sur la base des revenus déclarés – par unité de consommation (UC) – avant redistribution.

Ressources

L’évolution du revenu moyen a eu tendance à être d’autant plus forte que les communes étaient plus riches. Boulogne-Billancourt (92) © Bordes-Pages (Elisabeth) IAU îdF
L’évolution du revenu moyen a eu tendance à être d’autant plus forte que les communes étaient plus riches.
Boulogne-Billancourt (92) © Bordes-Pages (Elisabeth) IAU îdF
Part de la population vivant dans un ménage avec moins de 6 366 € par UC par an en 2007 en Île-de-France Source : Insee DGFip © IAU îdF
Part de la population vivant dans un ménage avec moins de 6 366 € par UC par an en 2007 en Île-de-France
Source : Insee DGFip © IAU îdF

Études apparentées