Nouveaux logements issus de la restructuration du parc immobilier : étude dans le Val-de-Marne

Note rapide Habitat, n° 612

28 janvier 2013ContactJean-Claude Driant, IUP, Mélanie Richard, Adil 94

Les nouveaux logements issus de la restructuration du parc immobilier proviennent essentiellement de deux opérations : la division de grands logements et la reconversion de locaux initialement destinés à un autre usage. Analyse des dynamiques à l’œuvre dans le Val-de-Marne.
La réflexion sur les politiques du logement et la recherche de solutions pour répondre aux besoins en Île-de-France s’appuient principalement sur des objectifs d’accroissement de la construction neuve. En raison d’un important déficit quantitatif, le projet de schéma directeur de la région Île-de-France (Sdrif) et la loi sur le Grand Paris prévoient un effort particulier pour atteindre la production de 70 000 nouveaux logements par an dans la région, alors que la construction de ces dernières années a rarement dépassé le seuil de 40 000 unités.

Ressources

Entre 2001 et 2009, 10 365 logements sont apparus par restructuration ou changement d’usage dans le Val-de-Marne. Le phénomène concerne essentiellement les communes les plus proches de Paris, au nord du département. Vitry-sur-Seine © Doutre (Carolin
Entre 2001 et 2009, 10 365 logements sont apparus par restructuration ou changement d’usage dans le Val-de-Marne. Le phénomène concerne essentiellement les communes les plus proches de Paris, au nord du département.
Vitry-sur-Seine © Doutre (Caroline) BaSoh, IAU îdF
La dynamique de construction neuve est, quant à elle, surreprésentée à l’ouest du département. Villejuif © Pattacini (Jean-Claude) Urba images ;IAU îdF
La dynamique de construction neuve est, quant à elle, surreprésentée à l’ouest du département.
Villejuif © Pattacini (Jean-Claude) Urba images ;IAU îdF