Paris, Londres, Berlin, Madrid

Le fonctionnement des grandes gares ferroviaires

29 novembre 2013ContactDanièle Navarre

Cette étude compare les conditions actuelles de fonctionnement des grandes gares de Paris, Londres, Berlin et Madrid au regard de la mise en place des réseaux ferroviaires et de leur évolution récente, afin d'éclairer les choix quant à la résolution de la saturation de plusieurs gares grandes lignes parisiennes.

La gestion des gares ferroviaires est plus ou moins facilitée selon qu'il s'agit de gares terminus, de gares partiellement traversantes ou de gares de passage

Certaines analogies apparaissent entre Paris et Londres, d’une part, et Berlin et Madrid, d’autre part. Si quatre des six gares parisiennes sont dotées de gares de passage RER, qui détournent une partie du trafic banlieue, seulement deux gares londoniennes sur treize voient certains services régionaux reportés vers des gares traversantes indépendantes. Les gares des deux autres métropoles fonctionnent dans de bonnes conditions. À Berlin, les importants travaux lancés après la réunification allemande rétablissent les itinéraires coupés par le mur, créent un axe traversant nord-sud, et dotent la ville de cinq gares grandes lignes de passage. À Madrid, les deux gares ont bénéficié d'agrandissements récents et sont traversantes pour la grande majorité des trains, à savoir les trains suburbains Cercanias.

Les quatre métropoles font l’objet de projets, qui devraient faciliter l’exploitation de certaines grandes gares ferroviaires

À Paris, le prolongement du RER E à l’ouest va décharger la gare Saint-Lazare des trains Transilien desservant Mantes-la-Jolie via Poissy, tandis que la gare d’Austerlitz pourra accueillir des trains de la gare de Lyon lorsque la capacité de la section Austerlitz-Juvisy sera passée de 4 à 6 voies. À Londres, l’ensemble des gares de la région font l’objet d’un vaste chantier d’allongement des quais, afin de pouvoir répondre aux besoins de capacité croissants. Par ailleurs, deux grands projets de lignes transversales métropolitaines Crossrail 1 est-ouest et Crossrail 2 nord-sud vont combler le retard pris par la ville en matière d’interconnexion de lignes suburbaines, et transformer certains terminus en gares de passage. La ville est également concernée par l’arrivée de la ligne à grande vitesse HS2, qui aura la gare d’Euston pour terminus, mais qui sera aussi raccordée à la première ligne HS1 qui mène au tunnel sous la Manche. Les projets berlinois lancés après la réunification allemande sont pratiquement terminés, tandis que les projets madrilènes se limitent à l’achèvement d'un troisième tunnel pour les trains à grande vitesse entre les deux gares Chamartin et Atocha.

Ressources

La gare Saint-Lazare : 100 millions de voyageurs en 2011 (+42,76 millions de voyageurs du RER E).
© Carole Delaporte IAU îdF
La gare Hauptbahnhof (Berlin) : 100 millions de voyageurs et visiteurs par an.
© Paul Lecroart IAU îdF
La gare d’Atocha (Madrid) : 44,18 millions de voyageurs par an.
© Paul Lecroart IAU îdF