Paysages d’entrée dans la métropole francilienne

La découverte d’un patrimoine insoupçonné : le RER B Nord

30 septembre 2016ContactAdelaide Bardon

Cette étude porte sur la perception du paysage depuis le RER B Nord, axe caractéristique de l’arrivée en Île-de-France et à Paris, reliant l’aéroport Paris Charles-de-Gaulle à la gare du Nord. Cet axe très fréquenté est aujourd’hui peu valorisé et pourrait être considérablement amélioré par la mise en scène des paysages traversés.
Aujourd’hui, la volonté d’aller le plus vite possible vers sa destination n’est pas le seul aspect que revêt un déplacement. La destination mais aussi l’identité du territoire traversé peuvent être données à voir.
Un partenariat a été monté entre l’IAU îdF et l’Agence des espaces verts pour réfléchir à l’aménagement des entrées métropolitaines, et plus précisément ici à la mise en valeur des paysages du RER B Nord.
En prenant le RER B, le voyageur est amené à découvrir un territoire et des paysages d’une grande richesse. L’histoire de la banlieue est visible depuis le train par les espaces traversés et les bâtiments remarquables, croisés le long du trajet. L’étude révèle la diversité et l’identité de territoire, tout en proposant des requalifications pour les espaces dégradés le long des voies ferrées.
Les recommandations visent à valoriser les perceptions depuis le RER et sont ponctuelles ou linéaires :

  • les recommandations ponctuelles concernent les sites qui bordent le trajet et où le patrimoine et les points de vue sont intéressants, ainsi que des lieux délaissés, en y suggérant de nouveaux usages ;
  • une recommandation linéaire se veut plus globale : il s’agit de la mise en place d’une liaison verte le long des voies.

Ces propositions devraient contribuer à une mise en œuvre concrète qui pourrait associer les acteurs locaux, aussi bien publics que privés. Des actions pédagogiques auprès des collectivités et des acteurs privés contribueraient à valoriser le paysage visible depuis le RER, et ainsi tout le territoire. De nombreux autres acteurs (SNCF, CD, CAUE, Région, Société du Grand Paris, collectivités, etc.) concernés par l’axe du RER B pourront être intéressés par les propositions développées et contribuer à l’embellissement de cette porte d’entrée en Île-de-France, qui souligne ses diversités et ses richesses auprès des touristes et de ses usagers de tous les jours.
Plus largement, des enseignements peuvent être tirés pour améliorer l’insertion paysagère d’autres grandes entrées ferrées dans la région Ile-de-France. À partir de l’étude de ce secteur, une méthode d’analyse du paysage a été mise au point, qui pourra par la suite être appliquée ailleurs.

Une story map permet également de voyager sur la ligne du RER B à la découverte de ses paysages : cliquez ici

L'actuelle gare de Drancy date des années 1920 et témoigne du mouvement Moderne par l'usage de matériaux comme le béton, par la composition géométrique de son architecture, la forme des fenêtres, la présence de la tourelle où se situe l'horloge carrée.
© SRI JB Vialles
Le canal St-Denis fut réalisé entre 1805 et 1821 par décret de Napoléon. Reliant le canal de l'Ourcq à la Seine au niveau de l'Île-Saint-Denis, il fut créé afin d'éviter un méandre de la Seine et la circulation qui y était très encombrée.
© IAU îdF
Depuis le RER, l'usine Mécano rappelle le modèle industriel américain, la « daylight factory ». Elle s'implante en 1914 à La Courneuve et fabrique de l'outillage de précision et des machines-outils. Fermée en 1978, elle est réhabilitée et accueille désormais un pôle administratif et une médiathèque.
© IAU îdF