Pollution atmosphérique, effet de serre et circulation routière en Île-de-France, des améliorations notables, des efforts à poursuivre

Note rapide sur les transports, n° 402

20 novembre 2005ContactLouis Servant

En matière de transports terrestres, la circulation routière est responsable de la quasi-totalité des émissions de polluants atmosphériques et de gaz à effet de serre en Île-de-France. Normes européennes et progrès techniques sont à l'origine des baisses de pollution. Cependant, certains niveaux restent encore préoccupants, notamment pour le dioxyde d'azote, le benzène et les particules fines. D'autres réductions sont attendues à moyen terme, grâce au renouvellement du parc et aux améliorations techniques. Une réduction notable des émissions de gaz carbonique - gaz à effet de serre - sera beaucoup plus difficile à obtenir à cet horizon par la seule technologie.

Ressources

Évolution des émissions de CO2 (en millions de tonnes/an) par type de carburant
Source : CPDP
Bilan des concentrations des principaux polluants atmosphériques liés aux transports franciliens en 2004
Bilan des concentrations des principaux polluants atmosphériques liés aux transports franciliens en 2004
Source : Airparif
Part du transport routier dans les émissions de polluants en Île-de-France
Source : Airparif