Positionnement de l’aire urbaine parisienne

dans les réseaux mondiaux des entreprises multinationales

30 septembre 2013ContactThierry Petit

La région-capitale comme principal relais européen vers et depuis l’extérieur

Paris est dans le trio de tête des villes globales dans les réseaux mondiaux des entreprises, après Londres et New York, davantage grâce au rayonnement de ses entreprises que par son attractivité aux entreprises étrangères. Sa spécificité tient à son rôle particulier de coordination entre des villes européennes. Très bien placée pour relayer les entrées continentales vers d’autres pays européens, elle occupe un rôle de relais dominant pour la sortie des investissements européens dans le monde en particulier vers le Japon. Par ailleurs, elle est la première ville mondiale en relation avec les villes africaines.

Une faiblesse relative de son attractivité

La région-capitale ne représente pas la destination première des investissements contrôlés depuis les villes qu’elle investit, notamment en Europe, à l’exception de Bruxelles et Francfort. Elle ne représente la première destination des investissements que pour les deux tiers des villes françaises, et hors d’Europe, elle n’est privilégiée que par les villes africaines. Par ailleurs, elle montre une relative faiblesse dans les activités les plus qualifiées.

Vers une métropole francilienne plus high-tech collaborant davantage avec les entreprises étrangères

Des mesures incitant les entreprises françaises à davantage s’internationaliser, coopérer avec les entreprises étrangères en créant des joint-ventures à l’exemple de Raytheon et Thalès renforcerait l’attractivité de la métropole francilienne. De même, une meilleure identité du Grand Paris avec la création d’espaces dédiés à l’accueil de secteurs de pointe high tech manquant actuellement de lisibilité et soutenus par de grandes entreprises françaises performantes contribueraient à renforcer son attractivité.

Ressources


Source : Orbis 2010, Unil-IGD, 2011.
Les liens directs des villes africaines dans les réseaux des entreprises multinationales.
Source : BVD, Orbis - IGD-Unil, 2010
La position relative des villes majeures dans les réseaux d’entreprises multinationales pour les activités les plus qualifiées (high tech).
Sources : BVD, Orbis - IGD-Unil, 2010. Nomenclature OCDE, 2009.

Études apparentées

Voir aussi

Cette étude a été réalisée en partenariat avec l'université de Lausanne (Unil), Suisse.