Pouvoirs et attractivités de l'aire urbaine de Paris

dans les réseaux mondiaux d'entreprises multinationales

31 décembre 2012ContactThierry Petit

La position de Paris et de l'Île-de-France dans la globalisation des entreprises multinationales est un enjeu, tant dans la concurrence européenne et mondiale, que pour l'ajustement de ses politiques d'attractivité et de planification.
Une étude empirique a été menée sur 15 800 multinationales installées en Île-de-France tissant plus de 90 000 liens dans le monde et en Île-de-France. Elle montre que le poids de Paris et de l'Île-de-France est supérieur à celui de New York, que le rayonnement est plus intercontinental que la moyenne des métropoles mondiales et que l'attractivité est marquée vis-à-vis de l'Europe de l'Ouest. 

Les liens avec la France sont essentiellement repérés par des liens de pouvoir et dans une bien moindre mesure par des liens de dépendance. Ceux-ci sont particulièrement concentrés au sein de quelques métropoles françaises : Lille, Lyon et Marseille représentant à eux seuls 25 % du total des possessions nationales.

Des multinationales implantées près des axes de transports

En Île-de-France, la concentration en cœur d'agglomération est plus forte pour les sièges possédant des filiales en dehors de la région : près des trois quarts des multinationales d’Île-de-France sont concentrées à Paris (43 %) et dans les Hauts-de-Seine (31 %). Les filiales quant à elles sont plus dispersées et plus souvent localisées loin des grands axes de transport. Les «  pôles tertiaires » attirent les sièges d’entreprises qui recherchent la proximité à des services de haut niveau, une main-d’œuvre très qualifiée et un « milieu » favorable à l’échange informel entre dirigeants et cadres. Les logiques axiales liées à la proximité de dessertes en transport sont très structurantes pour les localisations des entreprises multinationales (86 % des sièges des multinationales possédant des filiales en Île-de-France sont localisées dans une commune située près du RER, contre 69 % des autres entreprises). Enfin, la position systémique de Paris avec le reste du monde est précisée dans le second volet de l'étude.

Ressources


© IAU îdF

Données: © Igul-Orbis, 2010 Fond de carte : © IAU, 1999, 2002, 2003 © Antoine Bellwald, université de Lausanne, 2012
La localisations à l’adresse des filiales détenues par des multinationales hors Île-de-France.
Données: © Igul-Orbis, 2010 Fond de carte : © IAU, 1999, 2002, 2003 © Antoine Bellwald, université de Lausanne, 2012

Études apparentées

Voir aussi

Cette étude a été réalisée en partenariat avec l'université de Lausanne (Unil), Suisse.