Processus et politiques de densification de l’habitat en Île-de-France

Note rapide Habitat, n° 567

14 septembre 2011ContactAmélie Darley, Anastasia Touati, Cete IDF, Latts

Depuis le milieu des années 1990, les mesures législatives et réglementaires se sont multipliées en faveur de la densification. Par quels processus sous-jacents cette densification de l’habitat s’est-elle traduite en Île-de-France ?
Différentes mesures prises par le politique visent à encourager la densification urbaine : bonus de coefficient d’occupation des sols (Cos), suppression du minimum parcellaire, majoration des règles de densité, seuil minimum de densité.

Ressources

Dans les secteurs périurbains et ruraux d'Île-de-France, si l'habitat s'est densifié, il s'est également étalé. © Lacombe (Matthias), IAU îdF
Dans les secteurs périurbains et ruraux d'Île-de-France, si l'habitat s'est densifié, il s'est également étalé.
© Lacombe (Matthias), IAU îdF
Entre 1982 et 2008, une cartographie des taux de densification communaux fait apparaître des secteurs qui ont connu une densification de l’habitat importante : Roissy, le nord seine-et-marnais, Marne-la-Vallée, Sénart, le Centre Essonne, Saclay-Saint
Entre 1982 et 2008, une cartographie des taux de densification communaux fait apparaître des secteurs qui ont connu une densification de l’habitat importante : Roissy, le nord seine-et-marnais, Marne-la-Vallée, Sénart, le Centre Essonne, Saclay-Saint-Quentin et Cergy.
© IAU îdF