Quatre immigrés sur dix s'installent en Île-de-France

Note rapide Population et modes de vie, n° 432

30 juin 2007ContactMariette Sagot

Lieu de mixage et de diversité, les grandes métropoles, de par leur ouverture sur le monde, sont les portes d’entrée des immigrants étrangers. Ainsi, en France, quatre immigrés permanents sur dix s’installent en Île-de-France. L’immigration étrangère, qui s’est fortement accrue depuis le milieu des années 1990, a marqué un recul en 2005 : 39 000 migrants « temporaires » (- 23 %), ressortissants d’un pays n’appartenant pas à l’espace économique européen, sont venus s’installer pour une durée de moins d’un an dans la région. Ce sont pour l’essentiel des étudiants et des demandeurs d’asile. Les migrants « définitifs » (- 2,4 %), qui s’installent pour une durée plus longue, au nombre de 58 000 en 2005, relèvent pour les deux tiers d’une migration familiale.

Ressources

alt 359
Le nombre d'étudiants étrangers s'est fortement accru ces dernières années dans les pays de l'OCDE.
© DOUTRE (Caroline) IAU îdF ; BaSoH
alt 359
L'augmentation rapide de l'immigration à caractère permanent observée depuis le milieu des années 1990 marque le pas en 2005. L'immigration pour motif familial en est la principale composante.
© PATTACINI (Jean-Claude) IAU îdF ; URBA IMAGES