Résultats du Mos 2012 : la ville se construit majoritairement en recyclage

Note rapide Territoires n° 636

31 décembre 2013ContactMartin Omhovère, Sophie Foulard

Pour la première fois depuis trente ans, le développement urbain se fait majoritairement en recyclage urbain. Le rythme de la consommation d'espaces poursuit sa baisse entamée depuis quinze ans, constat qui peut être expliqué par la crise de la construction et l’absence de réalisation récente de grande infrastructure routière ou ferrée.

Le mode d’occupation du sol (Mos) rend compte précisément de l’affectation physique et fonctionnelle des sols franciliens. Réalisé à partir de photos aériennes de l’ensemble de la région Île-de-France, le Mos distingue les espaces agricoles, naturels, forestiers mais aussi les différents types d’espaces urbains (habitat, infrastructures, équipements, activités économiques, etc.) selon une classification en 81 postes. Cela se traduit par une carte informatisée de la région Île-de-France, consultable sur le site internet de l’IAU îdF.

Ressources

Occupation du sol de l'Île-de-France en 2012- © IAU îdF
Extension et recyclage entre 2008 et 2012- © IAU îdF
Quel gain de densité ? Lecture : en 2012, Paris compte 233 habitants à l’hectare, soit 6 de plus qu’en 2008 Sources : IAU îdF, Mos 2008, Mos 2012 ; Insee, RP 2008, RP 2012

Voir aussi