SDRIF et équipements judiciaires : vers une nécessaire modernisation

Note rapide sur le bilan du SDRIF, n° 340 (n° 36)

30 juin 2003ContactMarianne Anache, Mustapha Boudjemai, Sophie Mariotte

En matière d'équipements judiciaires, le SDRIF de 1994 préconisait essentiellement deux choses : mieux couvrir les pôles de croissance et les zones sensibles, faciliter l'accès aux équipements par une meilleure insertion au coeur des villes et par la création de nouvelles juridictions. La réalisation d'une partie de ces objectifs s'est concrétisée par le développement d'une justice de proximité auquel la région Île-de-France a largement contribué. Si ces efforts doivent être poursuivis, notamment sur les territoires situés aux «insterstices de la politique de la ville», les défis majeurs restent ceux de «l'effectivité de l'accès aux droits» et du développement d'alernatives au traitement judiciaire classique. Toutefois, les rigidités de la carte juridiciaire et les besoins en personnels qualifiés qui découlent de ces objectifs pourraient être des freins aux dynamiques engagées.

Ressources

alt 278
Depuis 20 ans, les cours et les tribunaux sont confrontés à une explosion de la demande de justice et des contentieux.
Palais de Justice de Bobigny (93). © LEBON(Christian) IAU îdF
Les équipements judiciaires au 31 décembre 2002
Les équipements judiciaires au 31 décembre 2002
© IAU îdF