Sécurité dans les transports en commun : les peurs et les faits

Note rapide Société, n° 602

29 août 2012ContactFabrice Fussy, ONDT, Alain Riou, Optile, Josiane Sommacal, RATP, Michèle Fort, SNCF, Winnie Rochaix, SNCF, Baya Sekhraoui, Stif, Hélène Heurtel

L'ampleur du sentiment d'insécurité qui ressort des enquêtes « Victimation et sentiment d'insécurité » laisse penser que les transports en commun sont des lieux où le risque d'être volé ou agressé est particulièrement élevé. Une présomption démentie par les faits.

L'importance de ce phénomène, que vient alimenter une construction médiatique, contribue à placer la lutte contre l'insécurité dans les transports en commun sur le devant de la scène.

Ressources

Les Franciliens interrogés début 2011 dans le cadre de l’enquête « victimation et sentiment d’insécurité en Île-de-France » sont nombreux à redouter d’être victimes dans les transports en commun, mais relativement peu déclarent y avoir su
Les Franciliens interrogés début 2011 dans le cadre de l’enquête « victimation et sentiment d’insécurité en Île-de-France » sont nombreux à redouter d’être victimes dans les transports en commun, mais relativement peu déclarent y avoir subi des atteintes.
© IAU îdF
Atteintes subies par les voyageurs (par catégorie de faits) en Île-de-France sur les réseaux RATP et SNCF, par million de voyage
Atteintes subies par les voyageurs (par catégorie de faits) en Île-de-France sur les réseaux RATP et SNCF, par million de voyages
Sources : ONDT, base de données Cezar de la SNCF et base de données Safirs de la RATP
Proportion de victimes dans les transports en commun déclarant avoir déposé une plainte
Proportion de victimes dans les transports en commun déclarant avoir déposé une plainte
Sources : IAU îdF – enquêtes « victimation et sentiment d’insécurité en Île-de-France » de 2001, 2003, 2005, 2007, 2009 et 2011.

Études apparentées