Tableau de bord des 26 zones franches urbaines

Rapport d’activités 2008

28 décembre 2009ContactOlivier Mandon

Depuis 2003, l’État travaille à une refonte de son action en politique de la ville.

Presque la totalité des vingt-six zones franches urbaines d’Île-de-France a aujourd’hui un projet de rénovation urbaine

Elle se caractérise tout particulièrement par une concentration des moyens financiers vers la rénovation urbaine – projet de rénovation urbaine (PRU) –  de nombreux quartiers en zone urbaine sensible (Zus). La restructuration urbaine de ces quartiers vient en complément de politiques publiques exceptionnelles déjà présentes. Presque la totalité des 26 ZFU d’Île-de-France a aujourd’hui un PRU qui est aussi programmé dans leur environnement communal.En 2008, l’État annonce sa volonté de redéfinir sa politique ciblée sur la géographie dite prioritaire. Des consultations techniques et des commandes de rapports parlementaires alimenteront les réflexions en cours. La question du devenir du dispositif ZFU est une nouvelle fois posée.

Plus de dix années après sa mise en place, le tableau de bord des 26 ZFU d’Île-de-France se poursuit

À la création du dispositif ZFU, dès 1997, l’IAU île-de-France, en étroite collaboration avec la préfecture de région Île-de-France et le conseil régional Île-de-France a mis en place un travail d’observation, de suivi et d’analyse de la mise en œuvre de cette politique publique liée au développement économique des quartiers en difficulté. Les nombreux travaux publiés depuis ont participé à une meilleure connaissance des intérêts et dysfonctionnements du dispositif ZFU. Plus de dix années après, le tableau de bord des 26 ZFU d’Île-de-France se poursuit. Sa spécificité actuelle est de privilégier les expériences qualitatives, pratiques des acteurs professionnels et des collectivités locales dans leurs métiers.

La question du développement de ces quartiers par l’emploi et de l’insertion sociale a été tout spécifiquement développée

Le rapport annuel de son activité reprend les échanges réalisés lors des réunions du Club des 26 ZFU et intègre les informations statistiques disponibles dans le cadre des partenariats privilégiés avec l’IAU île-de-France. Ainsi, les URSSAF d’Île-de-France, la direction générale des collectivités locales, les CAF et le CTRAD ont enrichi les données statistiques du tableau de bord. En 2008, c’est la question du développement de ces quartiers par l’emploi et de l’insertion sociale par l’économie de leurs habitants qui a été tout spécifiquement développée. Elle est d’autant plus importante qu’elle s’articule parfois avec la mise en œuvre des PRU et leur charte d’insertion.

Ressources

La ville de Sevran se caractérise par le fait qu’elle a 50 % de la population en ZUS. Ci-dessus, la cité des Beaudottes © Huijbregts (Frédéric), IAU îdF
La ville de Sevran se caractérise par le fait qu’elle a 50 % de la population en ZUS.
© Huijbregts (Frédéric), IAU îdF
La Seine-Saint-Denis dispose de 10 ZFU sur son territoire, représentant plus de 5000 établissements d’entreprises. Ci-dessus, Montfermeil (93). © Huijbregts (Frédéric), IAU îdF
La Seine-Saint-Denis dispose de 10 ZFU sur son territoire, représentant plus de 5 000 établissements d’entreprises.
© Huijbregts (Frédéric), IAU îdF
La ZFU d’Argenteuil (95). 152 ha. 38 000 habitants (soit un 1/3 de la population). 400 établissements. Les loyers sont de 100 à 120 € du m² par an, hors charges pour les locaux de la ville d’Argenteuil et de l’Office d’HLM.
La ZFU d’Argenteuil (95). 152 ha. 38 000 habitants (soit un 1/3 de la population). 400 établissements. Les loyers sont de 100 à 120 € du m² par an, hors charges pour les locaux de la ville d’Argenteuil et de l’Office d’HLM.
© IAU îdF

Études apparentées