Tramway

Une École française

02 avril 2014ContactLieu du Design, IAU île-de-France

L’année 1925 marque l’apogée du tramway en termes de fréquentation avec 1 100 km de voies en région parisienne. Face au déferlement automobile, les réseaux sont démantelés à Paris de 1925 à 1937 et, jusqu’en 1966, à Valenciennes. Ne vont subsister que trois lignes isolées à Lille-Roubaix-Tourcoing, Saint-Etienne et Marseille.

L’inauguration de la première ligne de tramway moderne à Nantes en 1985

Le choc pétrolier de 1973 marque un tournant dans les esprits, et la politique du « tout-voiture » montre ses limites. En 1975, sous l’impulsion de Marcel Cavaillé, Secrétaire d’Etat aux Transports, un appel à projets relance le « métro léger » en France, mais il faut attendre 1985 l’inauguration de la première ligne de tramway moderne à Nantes pour que s’amorce la reconquête. Après Nantes viennent Grenoble, Paris (Seine-Saint-Denis), Rouen et surtout Strasbourg en 1994 qui éblouit avec un véhicule au design futuriste, un engazonnement des voies en milieu urbain et la qualité de l’insertion urbaine. Dès lors, le tramway se propage par contagion de ville à ville et connaît un développement exponentiel.

Depuis les années 1970 l’IAU île-de-France a soutenu des modèles de planification que l’on qualifie aujourd’hui de durables

L’IAU île-de-France s’est très tôt inscrit dans une approche de la planification, associant les impératifs techniques des mobilités aux réalités des formes urbaines. Précurseur dans le domaine de l’environnement, il ne peut qu’observer avec satisfaction ce résultat, ayant depuis les années 1970 soutenu des modèles de planification que l’on qualifie aujourd’hui de durables, affirmant régulièrement l’importance de la qualité urbaine pour les habitants de nos villes. Cette réalité est plus que jamais d’actualité dans notre région-capitale. Au moment où le maillage des transports du nouveau Grand Paris s’engage, où la métropole du Grand Paris s’esquisse et où le projet « Île-de-France 2030 » entre dans une phase opératoire, une approche globalisante, associant urbanisme, transport, qualité de l’air, énergie ou encore santé, est importante. Le « tram à la française » et, plus largement, le couple urbanisme-transport, ont encore de beaux jours à vivre.

Le Lieu du Design expose « Tramway : une école française » du 4 avril au 12 juillet 2014

Derrière le décryptage des multiples résultats visibles, le Lieu du design s’est intéressé aux raisons de ce succès : pourquoi tant d’ambition urbaine ? Qui sont les acteurs de ce miracle urbain ? Pourquoi un tel succès ? Il est le fruit d’une remarquable union entre l’excellence des métiers créatifs et techniques, alliée au savoir-faire des industriels du transport roulant et des opérateurs du transport public. Il est aussi le produit d’une volonté politique forte. Tous s’accordent pour faire du tram à la fois un outil de démocratie locale et de modernisation de la ville. Le Lieu du Design a voulu rendre hommage aux décideurs, aux concepteurs et aux réalisateurs du tram, qui ont fait du design urbain un formidable outil de transformation qui permet aux acteurs économiques français, légitimés par 30 ans d’expérience et la qualité de près de 30 réseaux réalisés, de se projeter avec succès sur le marché mondial.

Ressources

Panorama des réseaux de tramway en France
© IAU îdF

Voir aussi

Cette publication a été conçue et réalisée à l’occasion de l’exposition « Tramway : une école française », présentée au Lieu du Design, du 4 avril au 12 juillet 2014.

Partenaires premium

Alstom Transport France

Le groupe RATP

Stif

Partenaires associés

IAU île-de-France
Le comité régional du tourisme Paris Île-de-France

La mairie de Paris

Le conseil général du Val-de-Marne

Ademe

Mov’eo

Le salon Transports publics 2014

Partenaires médias

Le Monde

Direct Matin

Challenges

La Vie du rail

Ville, Rail & Transports

Transport Public

Mobilicités