Troisième enquête de victimation en Île-de-France : les résultats

Note rapide Sécurité et comportements, n° 411

20 février 2006ContactHélène Heurtel

Le renouvellement à intervalle régulier des enquêtes de victimation (2001, 2003) permet de suivre l’évolution de l’insécurité en Île-de-France au moyen d’un certain nombre d’indicateurs. Les Franciliens ont-ils peur ? Quelles sont leurs principales préoccupations ? De quels types d’atteintes ont-ils été victimes ? De l’enquête 2005, il ressort que les Franciliens sont plus préoccupés par le chômage et la pauvreté que par la délinquance. Ils sont nombreux à avoir peur dans les transports en commun, mais se sentent plutôt en sécurité dans leur quartier. Globalement, le risque d’être victime d’atteintes personnelles a peu évolué et les atteintes envers les véhicules sont en baisse.

Ressources

Proportion de personnes ou ménages franciliens victimes au moins une fois en 3 ans (en 2002, 2003, 2004)
Proportion de personnes ou ménages franciliens victimes au moins une fois en 3 ans (en 2002, 2003, 2004)
Peurs et préoccupations « sécurité » des Franciliens en différents lieux, enquête 2005
Peurs et préoccupations « sécurité » des Franciliens en différents lieux, enquête 2005
Les priorités dans l'opinion publique selon TNS Sofres (janvier 1982 - janvier 2006)
Les priorités dans l'opinion publique selon TNS Sofres (janvier 1982 - janvier 2006)
Source : baromètre TNS Sofres, Le Figaro Magazine