Vers une reconnaissance du patrimoine bâti d'Île-de-France : les fonctions

Note rapide sur le patrimoine, n° 1

31 août 1999ContactPhilippe Montillet (dir)

Si l'on connaît bien les 4 000 édifices dûment répertoriés «Patrimoine bâti protégé» (classé ou inscrit) en Île-de-France, il est plus difficile de cerner la réalité des quelque 50 000 bâtiments de toutes sortes disséminés sur le territoire régional eux aussi témoins de l'identité francilienne. Hétéroclite et très divers, pourtant souvent reconnu par l'Inventaire général, cet ensemble mériterait plus d'attention : certains éléments sont en effet détériorés ou détruits, d'autres, plus récemment construits, sont difficilement identifiés comme éléments du «Patrimoine». Tous ces édifices ont donné et donnent encore à la Région une image originale et valorisante. Les reconnaître pour les préserver est donc essentiel.

Ressources

Groupe d’HBM. Square Maurice-Dufourmentelle, Maisons-Alfort (94), arch. A. Dubreuil et R. Hummel (1934). Au-delà de la fonction habitat, un patrimoine immobilier indéniable
Groupe d’HBM. Square Maurice-Dufourmentelle, Maisons-Alfort (94), arch. A. Dubreuil et R. Hummel (1934). Au-delà de la fonction habitat, un patrimoine immobilier indéniable
© Bernard Gegauff, IAU îdF
Jumeauville (78). Un ensemble à préserver tout autant que des bâtiments spécifiques
Jumeauville (78). Un ensemble à préserver tout autant que des bâtiments spécifiques
© Stéphane Rossi, IAU îdF
Ancienne manufacture d'oeillets métalliques à Ivry (94). Une structure industrielle qui a su s'adapter à la nouvelle fonction culturelle.
Ancienne manufacture d'oeillets métalliques à Ivry (94). Une structure industrielle qui a su s'adapter à la nouvelle fonction culturelle.
© Christian Lebon, IAU îdF