Victimation et insécurité dans les transports en commun et les espaces publics d'Île-de-France

Note rapide Sécurité et comportements, n° 354

20 avril 2004ContactMarianne Anache, Hélène Heurtel

Aujourd'hui, près de 27 % des vols subis par les Franciliens ont lieu dans les transports en commun qui, compte tenu de leur forte fréquentation, sont relativement propices à ce type de délits. Par ailleurs, c'est principalement dans les espaces publics que se produisent d'autres sortes de victimation : agressions, dégradations, vols ou tentatives de vols de véhicules. Quelles sont les caractéristiques de ces phénomènes ? Quel est le nombre des victimes, leur profil ? l'Iaurif, s'appuyant sur les résultats de la deuxième enquête de victimation, répond à ces questions à travers une analyse ciblée.

Ressources

alt 266
En 2003, comme en 2001, la peur vise plutôt les femmes, les jeunes et les personnes de niveau socioprofessionnel assez modeste.
© IAU îdF
Nombre de Franciliens victimes au moins une fois en 2000, 2001 et 2002
Nombre de Franciliens victimes au moins une fois en 2000, 2001 et 2002
Peurs et préoccupations "sécurité" chez les victimes
Peurs et préoccupations "sécurité" chez les victimes