Peut-on vivre heureux dans le Grand Paris ?

Séminaire ENS-IAU

14 juin 2019Contact

L’intensité accrue des échanges place les métropoles en concurrence pour attirer les acteurs économiques et les compétences humaines. Divers classements comparent régulièrement leurs qualités relatives en matière d’infrastructures, d’hospitalité, d’offre de logement, de formation, de services… Ces approches quantitatives, croisant nombre d’indicateurs statistiques, définissent en creux les ingrédients de la « qualité de vie » des territoires. D’autres enquêtes, plus qualitatives, interrogent les habitants sur leurs aspirations en termes de cadre de vie. Elles mettent en évidence un désir de propriété et de maison individuelle, d’espace, de nature…
Certaines concluent à un souhait majoritaire des cadres de « quitter Paris ». Ces résultats semblent témoigner d’un « ras-le-bol » face à la densité urbaine, à ses désagréments et au coût de la vie en Île-de-France. Qu’en est-il vraiment ? Pourquoi et comment mesurer la qualité de vie ? Quelles sont les aspirations de ceux qui résident dans le Grand Paris ? Sont-ils plus nombreux
à quitter la région que par le passé ? Comment les urbanistes, aménageurs et collectivités peuvent-ils répondre à ces attentes et proposer des modèles de villes et de quartiers plus adaptés aux désirs des habitants ?

Programme

Inscription

L'entrée est libre mais l'inscription en ligne obligatoire.

Infos pratiques

Date: vendredi 14 juin 2019
Horaires : 14 h à 17 h 15
Lieu : IAU

Cette page est reliée aux catégories suivantes :
Aménagement et territoires | Paysage | Gouvernance | Métropole du Grand Paris