Cartes anciennes

06 janvier 2017ContactJean-Eudes Tilloy

L'Île-de-France dispose dès le XVIIIe siècle de représentations topographiques précises de son territoire. Elle bénéficie également de cartes beaucoup plus détaillées. Ces richesses aident à connaître l'évolution des paysages de la région, de ses villes et de ses villages, de ses forêts et de ses champs, de ses cours d'eau et de ses chemins.
Vous trouverez ici une sélection de ces cartes disponible en téléchargement ou sur commande en version imprimée grand format (A0).

Plan de Paris Truschet et Hoyau

Vers 1550

Le plan dit de Truschet et Hoyau, du nom de son dessinateur et de son graveur, ou de Bâle où est conservé l’original, est l’une des plus anciennes représentations topographiques de Paris. Il semble dater des environs de 1550/1552 et son échelle est d’environ 1/7000.Bien qu’encore assez simple dans son exécution, il donne de précieux renseignements sur le Paris de François 1er : : les portes, les moulins, le nouvel hôtel de ville, mais aussi le parcellaire étroit des maisons en hauteur ayant pignon sur rue. Si le vieux Louvre fortifié est encore présent, en revanche l’enceinte de Philippe-Auguste ne figure plus sur ce plan. A Paris, les ponts, et en particulier le Pont Saint-Michel datant de 1547, apparaissent tous couverts de constructions. Ils ne permettent le passage rive-droite/rive-gauche qu’à la hauteur de l’Ile de la Cité. Autre élément, le fossé encore totalement en eau sur la rive droite et partiellement rive gauche sur laquelle se distingue également le cours de la Bièvre. Les maisons de Paris et les églises sont figurées en élévation et les rues sont nommées. Paris possède encore des espaces plus ou moins libres et d’autres cultivés comme le signale le symbole d’un ou plusieurs arbres. On peut noter aussi, à proximité de la Bastille, les Tournelles avec un chevalier s’exerçant au tournoi où le successeur de François 1er, Henri II devait trouver la mort en 1559. C’est là où sera aménagée la Place royale (Place des Vosges actuelle). Au-delà de Paris, plusieurs faubourgs sont bien mentionnés ainsi que Vincennes avec son donjon et le Pont fortifié de Charenton, permettant de franchir la Marne.

Télécharger au format JPG / Télécharger au format PDF

Acheter la carte imprimée

Plan de Paris "Lutetia" par M. Mérian

1618

Il s’agit du 1er plan moderne de la ville de Paris. Il n’est pas orienté Nord-Sud, mais Est-Ouest. C’est encore un « portrait de ville » et les maisons y figurent en élévation. Les voies sont bien marquées, avec notamment le grand axe nord-sud - rive droite et rive gauche - et celui de la rue Saint-Denis seulement sur la rive droite. Datant du début du XVIIe siècle, y figurent les aménagements créés par Henri IV, le premier roi urbaniste : pont neuf (le premier sans constructions dessus) avec la rue Dauphine qui le prolonge, place royale [des Vosges, actuelle] et place Dauphine. Comme le titre l’indique « Lutetia (…) caput regni Franciæ », Paris est devenue la capitale de la France. Devant l’Arsenal, on note le mail planté, le premier espace vert public. Mais a contrario, c’est encore un Paris fortifié avec les Portes bien visibles et la Bastille. La présence de la « campagne » est encore bien affirmée : villages (Vincennes, Charenton…) moulins à vent, arbres, cultures dans des espaces qui seront intégrés ensuite dans le Paris des Fermiers Généraux. Ce plan est aussi utile pour voir le rapport de la ville à la Seine : nombreuses embarcations, ports urbains, îles chantiers permettant le stockage des marchandises lourdes venant de l’amont, et fossés défensifs en eau.

A noter que ce plan est légendé ce qui permet de s’y retrouver. Par sa qualité, c’est un document précieux qui a été maintes fois édité dans des versions diverses

Télécharger au format JPG en couleur / en sépia / Télécharger au format PDF

Acheter la carte imprimée

"Paris, ses faubourgs et ses environs" levé par Roussel au 1/9 800e

1731

Carte assez précise (« où se trouve les détails des villages, maisons, grands chemins pavés et autres, des hauteurs, bois vignes, terres et prés ») de Paris et de sa banlieue puisque ses 9 feuilles - dont la centrale couvre Paris -, permet d’aller de Saint-Cloud à l’ouest à Vincennes à l’est et de Clichy au nord jusqu’à Ivry au sud. C’est donc aussi une partie du futur Département de la Seine qui se trouve cartographiée. Sur cette carte, les reliefs sont bien figurés (par exemple vallée de la Bièvre, Meudon, mais aussi le rebord du plateau d’Orly sur lequel vient s’accrocher Ivry dont la plaine alluviale demeure totalement agricole). Tout cela est donc instructif pour la mémoire de ce territoire désormais de banlieue. Roussel s’est appuyé sur la triangulation de l’Académie, d’où sa précision.

A noter que l’exemplaire, ici numérisé, a été surchargé du tracé des fortifications de Thiers.

Télécharger au format JPG / Télécharger au format PDF

Veuillez nous contacter pour acheter cette carte

Chasses du Roi levé par les officiers du Corps Royal au 1/28 000e

1731-1773

Carte topographique donnant de nombreux détails. Il s’agit avant tout d’une carte fonctionnelle, décrivant les massifs forestiers lieux des chasses royales et notamment autour de Versailles. Elle ne couvre donc qu’environ 1/5 de l’Ile-de-France dont une très grande partie du Département des Yvelines et le nord de l’Essonne (rien sur la Seine-et-Marne), et Paris est excentré. Y figurent nombre de repères sur les espaces ouverts (croix, poteaux, mares…), les rigoles, les aqueducs, les allées forestières, le relief des zones boisées et aussi des « remises », espaces laissés libres au milieu des champs pour préserver les gibiers. Le grand axe est-ouest vers l’ouest et la forêt de Saint-Germain est très visible avec déjà des carrefours marqués comme celui de la future Défense, et son désaxement par rapport à l’ancien chemin. Les bords de Seine sont encore occupés par les cultures sauf là où les rives sont escarpées (Suresnes, Puteaux…). Les domaines (fiefs) y sont bien délimités, ce qui est utile pour marquer de futurs espaces lotis notamment dans la banlieue proche.

A noter enfin que cet exemplaire a été surchargé de tracés d’axes en projet dont certains ne seront jamais réalisés, comme c’est le cas de l’axe reliant Gennevilliers à Colombes.

Télécharger au format JPG / Télécharger au format PDF

Veuillez nous contacter pour acheter cette carte

Plan de Paris "Turgot", au 1/4000e environ

1734-1739

Il doit son nom au Prévôt des Marchands Michel-Etienne Turgot qui le commanda à Louis Bretez. C’est un plan à vol d’oiseau, en perspective cavalière, formé de vingt feuilles. Comme la Carte des Chasses du Roi, il s’agit d’un plan très fonctionnel, en l’occurrence pour donner une belle image de la capitale, d’où une reproduction aussi fidèle que possible, des façades, des jardins, des monuments, des places. Les rues sont bien identifiées avec leur nom. Les fortifications et les fossés autour de la ville ont disparu mais les traces sont encore visibles par exemple par des mails plantés d’arbres, et par la Bastille qui demeure. On peut noter, le cour de la Bièvre, le lotissement achevé de l’Ile-Saint-Louis, nouveau quartier avec ses rues « modernes » à angle droit ou encore à l’opposé l’ancienne Ile des Cygnes, désormais rattachée à la terre (Champs de Mars), avec ses tas de bois de chauffage. Son nom a été redonné à la bande de terre allant du pont de Bir-Hackeim au pont Mirabeau.

Les nombreux détails figurés donnent une véritable photographie du Paris du premier tiers du XVIIIe siècle.

Télécharger au format JPG / Télécharger au format PDF

Acheter la carte imprimée

"Environ de Paris" levé par l'Abbé de la Grive au 1/17 180e

1740

Carte en neuf feuilles, très intéressante puisque, c’est l’une des premières qui donne à voir Paris et une partie de sa région. Paris étant figuré au centre, la carte étant orientée nord-sud, elle va des environs de Poissy à l’ouest, à Noisiel à l’est (Ville nouvelle de Marne-la-Vallée actuelle), de Montmorency au nord à Palaiseau au sud. Cette carte ne présente aucun relief, si ce n’est les bords escarpés de la Seine, et si les villages figurent, en revanche il ne faut pas y chercher l’ordonnancement des constructions, représentées plus par masse qu’en détail. De même, il ne faut pas y voir un cadastre mais ce sont les masses de culture qui sont figurées.

En revanche, les domaines sont délimités. On note aussi une surreprésentation des bois et forêts avec les allées. Carte intéressante pour la mémoire du territoire car elle renseigne sur la toponymie et montre bien l’ordonnancement des bourgs et villages, séparé les uns des autres par leur environnement agricole de même que les grandes fermes de plaine. Cette carte dédiée au marquis de Vatan, Prévôt des Marchands de Paris et aux Echevins de la ville, rend bien compte de l’aire d’influence de la capitale au milieu du XVIIIe siècle (Prévôté et vicomté de Paris).

Télécharger au format JPG / Télécharger au format PDF

Veuillez nous contacter pour acheter cette carte

Cassini levé par ordre du Roi au 1/86 400e

1750-1757

Il s’agit d’un montage de cartes correspondant au périmètre de l’Ile-de-France actuelle, partie de la seconde série des Cartes de France dues aux Cassini (le premier relevé géométrique datant lui des années 1683 à 1747). L’échelle est la même que celle de la Carte des environs de Paris de l’Académie des Sciences, d’où une confusion parfois entre les deux cartes.

Cette carte, qui est un objet de gouvernement, rend bien compte des bourgs, villes, villages et hameaux dont les plus petits ne bénéficient (compte tenu de l’échelle) que d’un symbole. Pareillement le réseau viaire est limité aux grands chemins, sauf pour les allées forestières. Les rivières et la Seine (avec nombre d’îles) sont bien figurées. Les reliefs apparaissent (vallées, rebords de plateaux). Cette carte donne l’état de l’Ile-de-France au milieu du XVIIIe siècle et demeure un instrument appréciable pour la mémoire du territoire même si son échelle ne permet pas d’avoir de grandes précisions à la commune.

Télécharger au format JPG / Télécharger au format PDF

Veuillez nous contacter pour acheter cette carte

"Tableau topographique de la forêt de Sénart" dressé par Dom G. Coutans au 1/14 400e

1786

Belle carte de détail par rapport au Tableau puis Atlas Topographique des Environs de Paris que Dom Coutans avait fait paraître en seize feuilles, couvrant ainsi quasiment l’ensemble de l’Ile de France actuelle. La carte de la Forêt de Sénart est remarquable par la qualité de ses détails : relief et escarpements, nature des cultures, tracé des chemins et voies, toponymie notamment forestière. A noter la nature très différenciée de l’occupation des bords de Seine tenant compte des risques de crues.

Télécharger au format JPG / Télécharger au format PDF

Acheter la carte imprimée

Carte de France dite "carte d'Etat-Major" dressée par les Officiers du Corps d'Etat-Major sous la direction du L.t G.al Pelet et publiée par le dépôt de la Guerre au 1/80 000e

1832 et revue en 1852

Travail remarquable par la finesse et la qualité de ses détails. La date de révision est importante car elle explique par exemple la présence des lignes de chemin de fer ou encore des fortifications de Paris édifiées par Thiers après 1841. Les cartes de Paris et de sa région avaient été publiées pour la première fois entre 1832 et 1839. L’ensemble de la France était couvert avec 247 cartes. La feuille de Paris est toujours axée sur le Méridien de Paris (Observatoire) et non celui de Greenwich.

Cette série de cartes est très précise et donne un état du territoire dans la première moitié du XIXe siècle, tant de l’occupation du sol que du relief. Toutefois, il faut toujours être prudent. En effet, la date de publication figurant en bas de la carte n’a pas été modifiée alors que des mises à jour ont été effectuées jusqu’en 1889. Il faut donc éviter des erreurs d’interprétation. Ainsi sur la carte de Paris figure le réseau ferré dans son état des années 1880… En revanche la carte de Melun donne Corbeil comme terminus, donc à l’état initial de la future ligne Paris-Orléans.

Télécharger au format JPG

Veuillez nous contacter pour acheter cette carte

"Carte du département de la Seine" exécutée en 1839 au Dépôt Général de la Guerre sous la direction du G.al de D.ion Pelet, d'après les levés des Officiers du Corps d'Etat-Major, carte au 1/37 500e

1839

Cette carte en 9 feuilles forme un assemblage centré sur Paris, correspondant à un espace de 53 km sur 38 km donc moindre que l’Ile-de-France actuelle, mais plus vaste que le Département de la Seine. Carte riche en détails, avec le relief bien figuré.

Cette carte a été de nombreuses fois rééditée jusqu’au début du XXe siècle (révisé en 1882-1887). Cela explique qu’il faut être prudent avec la chronologie puisque le Paris qui figure sur cet exemplaire est celui de la réforme de 1859 avec les limites étendues jusqu’aux fortifications de Thiers et la présence des lignes de chemin de fer (grande ceinture par exemple).

A noter quelques extensions de l’urbanisation en banlieue (plaine d’Ivry, Alfortville, Montreuil…)

Télécharger au format JPG / Télécharger au format PDF

Veuillez nous contacter pour acheter cette carte

Carte des environs de Paris dressée par le Service Géographique de l'Armée au 1/20 000e

1877 et révisé en 1887

Cette carte, centrée sur Paris, est composée de 36 feuilles pour l’ensemble de la Région. C’est un agrandissement de la carte au 1/40 000e

La révision de 1887 est imprimée en couleurs et les courbes de niveau sont substituées à la hachure. Y figurent les forts de la seconde ligne de défense dite Séré de Rivières, établis après la guerre de 1870.

Le rendu des agglomérations permet d’en percevoir le réseau viaire.

Télécharger au format JPG

Veuillez nous contacter pour acheter cette carte

Carte de France dite "carte d'Etat-major" dessins minutes levés entre 1818-1855 au 1/10 000e

1901

Là encore il convient de faire attention à la chronologie. Les dessins-minutes ont été levés dans la première moitié du XIXe siècle ; c’est donc l’état de cette période qui est donné.

La carte est d’une grande précision tant par ses couleurs que par ses indications. Elle présente le relief en hachures suivant la ligne de la plus grande pente.

Les exemplaires numérisés présentés correspondent aux feuilles Beauvais, Paris et Melun de la carte gravée publiées en 1832.

Télécharger au format JPG / Télécharger au format PDF

Veuillez nous contacter pour acheter cette carte

Carte de France type 1900 dressé par le service Géographique de l'Armée au 1/50 000e

1906

Cette carte est le prototype de la cartographie du XXe siècle, désormais imprimée et non plus gravée. Les levés ont été effectués entre 1878 et 1901. Les neuf feuilles de la Région parisienne (de Gargenville à l’ouest à Meaux à l’est et de l’Isle-Adam au nord à Corbeil au sud) furent dans les premières à être exécutées. Elles sont imprimées en 10 ou 12 couleurs avec ombrage des courbes de niveau. Tous les réseaux y apparaissent bien.

Elles renseignent sur le bâti et les débuts de l’urbanisation autour de Paris ou de certaines villes. La précision des renseignements topographiques est très importante. Les réseaux viaires et ferrés sont bien rendus.

Télécharger au format JPG

Veuillez nous contacter pour acheter cette carte

Carte de France type 1922 dressée par l’IGN au 1/50 000e

1918-1966 révisé entre 1961-1971

Dans sa présentation cette carte publiée à partir de 1931 est proche de la carte de France type 1900 mais avec le nombre de couleurs réduit à 6. Cette carte innove en matière de projection : « A la suite de la guerre 14-18, la nécessité de conserver localement les angles pour les canevas de tir, a conduit à l’adoption de la projection conforme conique de Lambert, en 4 zones afin de rendre l’altération linéaire négligeable ».

Chaque feuille porte la date de la ou des révisions qui se sont étalées de 1938 à 1970. Il faut donc toujours s’y référer pour savoir de quel état du territoire il s’agit et ne pas faire de contre sens chronologique.

Télécharger au format JPG

Veuillez nous contacter pour acheter cette carte

Ces cartes sont également disponibles...

  • Bibliothèque nationale
    Département des cartes et plans, 58 rue de Richelieu, 75002 Paris et sur le site François-Mitterrand, 75013 Paris
  • Institut Nationale de l'information Géographique et Forestière
    73 avenue de Paris, 94165 Saint-Mandé cedex
  • Archives Nationales
    Section des cartes et plans et de la photographie, 60 rue des Francs Bourgeois, 75141 Paris et au 59 rue Guynemer, 93380 Pierrefitte-sur-Seine (pour les cartes et plans après la révolution)
  • Archives du département de Paris
    18 boulevard Sérurier, 75019 Paris
  • Bibliothèque Historique de la Ville de Paris
    24 rue Pavée, 75004 Paris
  • Service historique de l'Armée de Terre
    Château de Vincennes, 94300 Vincennes