Walk in progress

Balades urbaines en Île-de-France

23 mai 2017


Rencontre autour de l'exposition le mardi 20 juin
à la médiathèque de l'IAU de 13 h à 14 h

Exposition ouverte au public jusqu'au 31 août 2017

 

La marche est le premier mode de déplacement en Île-de-France. À la croisée de la pratique du quotidien et du voyage lointain se développe aujourd’hui tout un mouvement de balades urbaines, qui permet de redécouvrir les paysages franciliens dès que l’on tourne au coin de sa rue.

Ainsi du 23 au 25 septembre dernier, trois associations franciliennes - À travers Paris, Enlarge Your Paris, Le Voyage Métropolitain - entrainaient près de 700 personnes pour une boucle de 120 km à pied le temps d’un week-end : Tour d’horizon(s), le Sentier panoramique du Grand Paris.

Bilan : plus de 48 heures de marche sur 120 km, 11 relais, 9 sommets avalés parmi lesquels le Mont Valérien (92) et la butte Pinson (95), 1 600 mètres de dénivelé, 5 départements traversés, 700 participants. Plusieurs photographes se sont joints à la randonnée pour mettre en boîte les paysages traversés.

L’IAU offre aujourd’hui ses murs à ces photographes marcheurs. Les regards portés sur les territoires d’Île-de-France font écho aux travaux de l’Institut, notamment ceux sur les paysages et belvédères, la marche comme mode de mobilité, aux cartes sur les itinéraires de randonnées et lieux culturels, mais aussi les réflexions menées sur les coupes et découpes territoriales et les enjeux institutionnels.

Trois associations

À Travers Paris est une association d’étudiants curieux de la ville, qui anime le week-end des promenades urbaines sur le territoire du Grand Paris. Etudiants aux profils de formation variés, architectes et urbanistes, paysagistes, sociologues et ethnologues, géographes et économistes, historiens de l'art ou sciencespistes, ils construisent ensemble des promenades, enrichies de leurs regards croisés et de leurs manières de vivre la Métropole, Paris, et les banlieues.

Paris n’a plus le monopole du cœur qui bat. Aujourd’hui, Boulogne, Montreuil, Montrouge, Issy, Vincennes, Saint-Denis, Vitry rivalisent avec elle en termes de dynamisme. Dès lors, à quoi bon s’entasser dans les mêmes lieux intra-muros alors que celui que l’on appelle désormais le Grand Paris fourmille d’adresses et d’événements. C’est pourquoi, une bande de journalistes banlieusards, ont décidé de lancer en 2013 un site qui en rende compte. Depuis 2015, enlargeyourparis.fr dispose du statut se service de presse en ligne.

Le voyage métropolitain est un laboratoire de médiation territoriale à l'échelle francilienne qui, par l’organisation d’explorations pédestres collectives, a pour objectif de contribuer activement à la construction d’un récit métropolitain commun et partagé. La démarche se veut à la fois participative, experte, sensible, ludique, poétique et pédagogique

Neuf photographes

Pierre-Yves BRUNAUD
Les photographies de Pierre-Yves questionnent la notion de territoire et observent la façon dont les hommes se l’approprient ou le délaissent. Qu’il s’agisse de l’environnement urbain ou du grand paysage, les représentations et les préoccupations restent proches, avec une attention particulière portée sur l’histoire et la mémoire des territoires en mutation. Pierre-Yves est membre actif de l’agence coopérative Picturetank depuis 2004.

Jens DENISSEN
Urbaniste et paysagiste de formation, Jens explore depuis quelques années les lisières de la métropole parisienne à pied. En 2014, il cofonde le collectif Le voyage métropolitain, situé à la croisée d’approches paysagères, artistiques et sociales du territoire. Sa pratique photographique s’intéresse à la diversité des paysages périurbains, tout en jouant entre les registres documentaires et une recherche plus personnelle des subtilités suburbaines.

ELNOUR
En langue arabe, Elnour signifie la lumière, ce qui rend les choses visibles. Elnour a été fondée en 2003 par le photographe Claude Iverné, comme un prolongement naturel du travail entrepris dans les territoires du Soudan depuis 1998. Elnour associe des photographes, artistes, scientifiques et écrivains liés à ces terres, soit une collection d’environ 12 000 photographies réalisées depuis 1890, avec des tirages contemporains et anciens. Le fond compte également 300 livres originaux du XVIIIe siècle à nos jours.

Line FRANCILLON
Line, artiste plasticienne, utilise la photographie, mais aussi la vidéo et le dessin pour explorer le territoire et ses représentations. Depuis ses études aux beaux-arts de Rennes et à l’université Paris 8, elle participe régulièrement à des expositions et à des projets artistiques, intervenant auprès de différents publics pour partager ses intérêts et recherches.

Marie GENEL
Marie Genel vit et travaille à Paris. Elle est photographe indépendante et membre de l’agence coopérative Picturetank depuis 2006. Si l’humain est souvent au centre de ses sujets, elle est particulièrement sensible aux problématiques liées à l’environnement. Elle participe au projet des sentiers métropolitains du Très Grand Paris et fait partie de la « caravane » de repérage qui marche chaque mois autour de Paris.

Jean-Fabien LECLANCHE
« J’ai commencé par photographier des murs, puis un jour j’ai mis des humains devant ». Enseignant à la Sorbonne, Jean-Fabien est spécialiste des nouveaux media et des nouvelles formes de narration, il s’intéresse au pouvoir de l’image comme vocabulaire universel. Good Morning Montreuil (Éd. de Juillet - 2015), réalisé au smartphone, raconte sa ville avec bienveillance. Mais son travail ne se réduit pas à l’iPhone. Ce sont aussi des portraits, des tranches de vies, des rides. Avec toujours cette question de savoir qui de l’humain ou de la ville finit par influencer l’évolution de l’autre.

Jules LEFEBVRE
Jules est un photographe professionnel autodidacte basé à Paris. Sa pratique se fonde sur des compositions où lignes, volumes et nuances ambiguës sondent la porosité entre l’homme et l’espace, le conte et la réalité.

Sylvain MAESTRAGGI
Sylvain est photographe, auteur et éditeur. Il a réalisé Histoires nées de la solitude (2009), film inspiré des textes de Walter Benjamin sur Marseille. En 2013, il fonde L’Astrée rugueuse, structure au sein de laquelle il publie deux livres de photographies : Marseille, fragments d’une ville (2013) et Waldersbach (2014). Il accompagne Le Voyage métropolitain depuis 2014 et participe à la création du sentier métropolitain du Grand Paris.

Sandrine MARC
Diplômée de l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris en 2005, Sandrine est artiste photographe. Ses recherches portent sur la représentation de l’espace et son appropriation par l’homme. Sa pratique photographique se nourrit de l’ordinaire et propose une approche sensible et poétique des territoires qu’elle explore.