Le fleuve

Les Cahiers n° 141

01 avril 2004

À la fois très présent et peu connu, le fleuve est un système complexe qui articule différentes échelles de territoires. La morphologie de l’Île-de-France est ainsi façonnée par l’eau et organisée autour de l’axe de la Seine. Différents degrés d’interdépendance existent entre le fleuve et les territoires qui sont sous son influence, mais dont il dépend aussi. Cet ensemble ou «système» fonctionne à l’échelle du grand bassin de la Seine qui englobe tous ses affluents et leurs sous-bassins. Le fleuve est donc un élément majeur de l’identité de l’Île-de-France, mais aussi un territoire à part entière grâce au poids de l’histoire et de la géographie, ainsi qu’à son rôle économique.

Fruit de la nature, ferment de la ville, le fleuve est à la fois axe de desserte et de valorisation, et porteur de risques à canaliser. Sa prise en compte récente dans l’aménagement donne l’occasion d’aborder de façon transversale les problématiques de territoires, dans la diversité de leurs échelles, de leurs composantes, de leurs acteurs.
Alors que démarrent les travaux de mise en révision du Schéma directeur d’Île-de-France, de nombreux projets émergent sur les territoires franciliens. Dans ce contexte, le fleuve permet de mieux voir les enjeux d’aujourd’hui, de dépasser les approches purement sectorielles ou administratives, d’être un vecteur important et utile de politiques concertées et de projets partagés : une nouvelle façon de concevoir la planification.

En abordant le fleuve sous quatre angles différents - composant de l’écosystème métropolitain, vecteur de déplacement et de développement, axe majeur de renouvellement urbain et porteur d’identité régionale - ce nouveau numéro des Cahiers de l’Iaurif veut montrer l’intérêt d’une telle approche et contribuer, ainsi, à l’exercice de construction partagée d’un projet pour l’Île-de-France.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes :
Aménagement et territoires | Fleuve


alt 453

Télécharger

Études apparentées