Le lombric, indicateur et auxiliaire de la qualité des sols franciliens

Note rapide Environnement, n° 809

23 mai 2019ContactMaxime Kayadjanian, Daniel Cluzeau

Dans une région où l’artificialisation des sols et les pressions d’urbanisation sont des plus fortes, les actions de bioturbation et de structuration des sols par les vers de terre sont primordiales pour la restauration du fonctionnement des sols construits lors des projets d’aménagement. Afin de favoriser le retour de ces lombriciens, il est indispensable de connaître au préalable l’abondance et la diversité de leurs communautés dans les sols urbains d’Île-de-France. C’est le rôle de l’observatoire participatif des vers de terre (OPVT).

Cette étude est reliée à la catégorie :
Milieux naturels