Paris par Truschet & Hoyau

24 juillet 2019

Date : vers 1550    Échelle : 1/7 000

Le plan dit de Truschet et Hoyau, du nom de son dessinateur et de son graveur, ou de Bâle où est conservé l’original, est l’une des plus anciennes représentations topographiques de Paris. Il semble dater des environs de 1550/1552.. Bien qu’encore assez simple dans son exécution, il donne de précieux renseignements sur le Paris de François 1er : les portes, les moulins, le nouvel hôtel de ville, mais aussi le parcellaire étroit des maisons en hauteur ayant pignon sur rue. Si le vieux Louvre fortifié est encore présent, en revanche l’enceinte de Philippe-Auguste ne figure plus sur ce plan. À Paris, les ponts, et en particulier le Pont Saint-Michel datant de 1547, apparaissent tous couverts de constructions. Ils ne permettent le passage rive-droite/rive-gauche qu’à la hauteur de l’Île de la Cité. Autre élément, le fossé encore totalement en eau sur la rive droite et partiellement rive gauche sur laquelle se distingue également le cours de la Bièvre. Les maisons de Paris et les églises sont figurées en élévation et les rues sont nommées. Paris possède encore des espaces plus ou moins libres et d’autres cultivés comme le signale le symbole d’un ou plusieurs arbres. On peut noter aussi, à proximité de la Bastille, les Tournelles avec un chevalier s’exerçant au tournoi où le successeur de François 1er, Henri II devait trouver la mort en 1559. C’est là où sera aménagée la Place royale (Place des Vosges actuelle). Au-delà de Paris, plusieurs faubourgs sont bien mentionnés ainsi que Vincennes avec son donjon et le Pont fortifié de Charenton, permettant de franchir la Marne.

Pour obtenir cette carte, veuillez nous contacter.