Le sport connecté revisite les pratiques et enrichit le spectacle

20 novembre 2017Odile Soulard, Laure Thévenot

Plus de sept millions de Franciliens pratiquent un sport au moins une fois par semaine, et 2,5 millions assistent à des compétitions, propulsant le sport vers un terrain propice à l’expérimentation et à la diffusion de nouveaux outils numériques. Objets connectés, big data, réseaux sociaux et réalité virtuelle modifient et enrichissent l’expérience du sportif, amateur ou professionnel, et du spectateur de compétitions sportives.

Comme de nombreux secteurs d’activité, le sport connaît un fort renouvellement dans ses pratiques du fait de la transformation numérique. Cette dernière replace l’individu et ses spécificités au cœur du processus, mais elle permet aussi la production et l’analyse d’une masse de données nouvelles en temps réel. Les potentialités offertes par le numérique vont renouveler l’univers sportif, de la pratique individuelle au sport de haut niveau en passant par le spectacle sportif. […]

Un article de Odile Soulard, économiste à l'IAU îdF et Laure Thévenot, socio-économiste à l'IRDS

Dans cet article, vous trouverez également deux interviews :

« Le digital rend le sport plus accessible » de Benjamin Carlier, responsable du Tremplin à Paris

« Les prochains JO seront gérés à distance » de Patrick Adiba, directeur commercial monde d'Atos et responsable de l'activité JO du groupe français. Leader international de la transformation digitale, Atos est partenaire mondial du Comité international olympique (CIO) pour les Jeux olympiques et paralympiques depuis 2002. À ce titre, Atos est chargé d'intégrer et d'opérer tous les systèmes d'information et de sécurité relatifs à la gestion informatique des Jeux.


L'accès à la totalité de l'article est payant. Vous pouvez acheter sa version numérique au format PDF.



N° 174 des Cahiers de l'IAU en version imprimée ou numérique