Banalisation des milieux naturels franciliens : des outils et des réponses adaptés

Note rapide Environnement, n° 750

30 juin 2017ContactChristine Acerbi, Nicolas Cornet

La trame verte et bleue francilienne s’inscrit dans un contexte particulièrement contraint. Le suivi des milieux naturels révèle une dynamique de banalisation globale, plus rapide en dehors des réservoirs de biodiversité qu’en leur sein. Ainsi, tous les territoires sont concernés, du plus rural au plus urbain, lorsqu’il s’agit de maintenir les continuités écologiques ou d’en reconquérir. Les démarches locales peuvent s’appuyer sur des outils de connaissance de plus en plus précis, mis à disposition notamment par l’IAU îdF. […]

Voir la carte d'Ecomos interactive

 

 

Ressources

Cet extrait de la carte du SRCE francilien présente les grandes composantes de la trame verte et bleue sur les communes de Montévrain et de Chessy : réservoirs de biodiversité et différents corridors écologiques.
Source : SRCE Île-de-France © IAU îdF
Cet extrait de la carte Ecomos 2008 livre une lecture plus fine du territoire, en révélant les milieux composant les « sous-trames » : prairie, forêt et, notamment, une forêt humide à marécageuse, rare en Île-de-France et située en dehors d’un réservoir de biodiversité.
Source : Ecomos 2008, IAU îdF © IAU îdF

Études apparentées