La mixité fonctionnelle au regard du commerce

Retour sur 4 quartiers en rénovation urbaine

29 mai 2015ContactBrigitte Guigou, Camille Gosselin, Martin Hervouët, Elsa Charon

L’étude propose un bilan transversal de la mixité fonctionnelle dans 4 quartiers en rénovation urbaine : Val d’Argent nord à Argenteuil, Tertres et Cuverons à Bagneux, le Plateau à Clichy-Montfermeil et les quartiers nord à Meaux. Elle s’interroge ensuite sur l’apport de la fonction commerciale à la mixité fonctionnelle, en analysant 4 polarités neuves ou restructurées mixant commerces, équipements et logements.

Des avancées en matière de mixité fonctionnelle « résidentielle »

L’étude met en évidence des tensions entre fonction résidentielle et économique dans les projets de rénovation urbaine. Elle souligne les avancées en matière de « mixité fonctionnelle résidentielle », c’est-à-dire d’articulation entre logements/équipements et commerces. Les études de cas, fondées sur des entretiens auprès de commerçants, d’usagers et d’acteurs, montrent que le commerce dans les quartiers est potentiellement un levier efficace de transformation urbaine. Il peut, sous conditions, contribuer à renforcer les polarités et l’animation, à changer l’image tout en répondant aux attentes de proximité des habitants. Équipements et services y contribuent aussi.

La complexité de l’équation commerciale dans les quartiers

L’étude montre pourtant que, dans un environnement commercial très concurrentiel, l’équilibre économique suppose, au moins dans les premières années d’installation, une régulation des loyers. Elle met en évidence les tensions qui sont au cœur de cette activité commerciale dans les quartiers : entre volonté de « montée en gamme », de « banaliser » les commerces et de répondre aux attentes des habitants ; entre gestion dans le temps des phases du projet de rénovation ; entre conception du commerce comme une activité économique ou comme un service aux habitants.

Un équilibre économique précaire pour de nombreux commerçants

L’hétérogénéité des modes de vie, des trajectoires, des situations des commerçants est mise en évidence. Une typologie, fondée sur les inégalités de ressources sociales, culturelles et économiques entre commerçants, est proposée.
En conclusion l’étude ouvre des pistes et invite à passer d’une logique d’action publique à une logique d’action collective intégrant acteurs privés et publics dans la coproduction de la mixité fonctionnelle.

Tome 1- Rapport final : La mixité fonctionnelle au regard du commerce. Retour sur 4 quartiers en rénovation urbaine.

Tome 2 - Annexe : La mixité fonctionnelle au regard du commerce. Retour sur 4 quartiers en rénovation urbaine.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes : Économie, Emploi, Gouvernance, Politique de la ville

Études apparentées