Renouveler l'offre touristique pour renforcer la destination Île-de-France

Contribution au schéma régional de développement du tourisme et des loisirs 2017-2021

26 juin 2017ContactMarion Tillet

Avec 46,7 millions de touristes français et internationaux, 172,6 millions de nuitées hôtelières en 2015, l’Île-de-France est sans conteste la principale destination touristique française et l’un des hotspots mondiaux. Elle doit son succès à la richesse et à la diversité de son offre patrimoniale, culturelle et touristique ainsi qu’à l’imaginaire qu’elle véhicule. Mais la destination Paris Île-de-France doit aujourd’hui relever de nombreux défis et s’adapter à un contexte évolutif dont les modifications seront durables. Ces changements peuvent être perçus comme des tremplins pour moderniser l’offre, la diversifier, l’adapter aux nouveaux besoins des visiteurs et permettre de valoriser des sites insuffisamment reconnus.
Des mesures fortes ont déjà été engagées par la Région et le CRT dans l’objectif de redynamiser la fréquentation et d’améliorer les retombées économiques générées par le secteur : le déploiement des « volontaires du tourisme », la mise en place de « commissariats mobiles », le projet d’un City Pass, un site web dédié à venir... ces engagements permettront de répondre à court et moyen terme aux difficultés de compétitivité touristique de l’Île-de-France.
Dans le cadre de la préparation du futur schéma de développement du tourisme et des loisirs en Île-de-France 2017 – 2021 coordonnée par le CRT Ile-de-France, l’IAU s’est engagé à fournir une contribution intégrant une vision territorialisée de l’activité touristique et ses perspectives de développement. Cette approche permet d’appréhender le rôle des projets qui impacteront directement l’offre et l’activité touristique de la région : la rénovation du musée du Bourget, l’ouverture prochaine de Village Nature®, la transformation de l’Île Seguin, l’extension de Paris Expo Porte de Versailles, mais aussi, à plus long terme, les premiers déploiements du Grand Paris Express et les projets d’équipements touristiques et de loisirs d’ampleur comme la Cité de la Gastronomie ou encore Europacity.
Fortement illustrée de graphiques et cartes, cette étude présente des éléments de constat sur la place de l’Ile-de-France dans un environnement mondial en forte évolution, dresse un panorama d’évolutions structurelles qui affectent les conditions de marché et propose un ensemble de mesures possibles pour la future stratégie régionale. Enfin, une partie complète est consacrée aux exemples de territoires d’ores et déjà engagés dans de nouvelles dynamiques d’attractivité touristique, ou concentrant des projets majeurs, qui pourront avoir un effet positif sur la future compétitivité touristique francilienne.

Ressources

À travers le Pacte du Nord-Est 77 avec la Région et d’autres initiatives comme le GAL « Terres de Brie », le territoire cherche à étendre son attractivité en structurant et valorisant une offre autour du concept de « campagne ».
Les anciens offices de tourisme municipaux passent sous l’égide d’une communauté (nouvelles intercommunalités en 2017). Mutualisés au sein d’une seule structure, transformés en syndicat d’initiative ou en bureau d’information touristique, seuls quelques offices liés à des « stations classées » ou à une « marque territoriale protégée » peuvent conserver une personnalité morale distincte.
Le poids du tourisme des résidents reste essentiel dans l’économie nationale et gagnerait à être investi plus largement.