Science Cities : Campus scientifiques et clusters dans les métropoles du XXIe siècle

Zurich : ETH Science City et Zurich Ouest

01 janvier 2010ContactLaurent Perrin, Odile Soulard, Vincent du Besset

Le choix de Zurich se justifie par l’intérêt que présente le projet de développement et d’aménagement du campus de l’Ecole polytechnique fédérale (ETH), à Hönggerberg. Cette école, qui a formé d’éminent scientifiques, tel qu’Albert Einstein, figure régulièrement au sommet des classements universitaires internationaux.

Un projet de développement et d’aménagement du campus de l’ETH

Intitulé Science City, le projet de l’ETH, est intéressant à de nombreux titres : planifié au début des années 2000, il est en partie réalisé ; il a été élaboré dans le cadre d’un processus de réflexion très approfondi, croisant les préoccupations de la communauté universitaire avec celles de la société civile zurichoises ; sa programmation tient compte avec souplesse des contraintes sociales et budgétaires qui s’imposent aux décideurs.

Le Wissenshub zurichois ou l'écosystème de la connaissance et de l’innovation

La contrainte de protection des espaces ouverts entourant ce campus a rendu impossible le développement d’un parc scientifique et technologique à ses abords immédiats. C’est donc ailleurs qu’il faut chercher les clusters regroupant des PME technologiques issues de la R&D menées à l’ETH (et à l’Université de Zurich), et en particulier dans le secteur de Zurich Ouest, vaste zone à dominante industrielle s’étendant dans la plaine de la Limmat, entre autoroute et voies ferrées. C’est en particulier dans le Life Science Park de Schlieren et au Technopark, que sont implantées la majorité des start-up, ainsi que des sociétés plus matures du cluster des sciences de la vie de Zurich.

La Suisse, le pays au monde où le nombre de brevets par habitant est le plus élevé

La Suisse est certes un petit pays de 7,7 millions d’habitants, mais un pays fort complexe car il s’est historiquement construit sur une fédération d’états (les cantons actuels) ayant leur propre langue ou confession religieuse. Cette confédération est aussi très fortement décentralisée et chaque commune ou canton est jaloux de ses prérogatives, ce qui ne facilite ni la coordination des politiques de développement, ni celles des grands projets. Il est à noter cependant qu’elle fait partie des pays au monde ayant la plus grande part de leur PIB consacré à la R&D et le plus grand nombre de brevets par habitant. Zurich occupe dans ce domaine une place privilégiée, en bénéficiant de la position de leader occupée par plusieurs universités et instituts de recherche.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes : Économie, Clusters et Science Cities, International

Études apparentées