Veille sur les transports à Berlin

de 2014 à 2016

29 octobre 2016ContactSophie Laurent

Un développement des mobilités alternatives au service de la qualité de l’air et d’une meilleure qualité de vie

Après avoir progressivement réduit les vitesses maximales de circulation et interdit aux véhicules les plus polluants l’accès à son cœur de ville, le Sénat envisage désormais d’en bannir les véhicules diesel. Le développement des mobilités alternatives est le corolaire de cette politique, notamment grâce à une impulsion en faveur de la marche et d’un meilleur partage de l’espace public donnée par la stratégie piétonne du Sénat de Berlin. Parallèlement, les Länder de Berlin-Brandebourg soutiennent l’électromobilité à travers trente projets pilotes. Depuis 2015, Berlin a été maillée d’un réseau public de bornes de rechargement pour les véhicules électriques. 2017 devrait également marquer un renouveau de l’offre de vélos en libre-service grâce à un contrat passé entre Berlin et NextBike, avec des objectifs de développement ambitieux. L’offre d’autopartage reste stable mais bien présente, complétée par un développement d’une offre d’autopartage privé. Du côté des transports collectifs, l’Autorité organisatrice des transports (VBB) poursuit ses efforts pour permettre leur accès à tous, à travers des actions fortes comme l’accompagnement physique des PMR à l’intérieur du réseau. Les enquêtes et indicateurs de VBB montrent que les transports collectifs regagnent dans l’ensemble en fiabilité et en attractivité, grâce notamment à un retour vers la normale de l’offre de S-Bahn. Mais les efforts restent à poursuivre pour le S-Bahn dont la délégation d’exploitation n’est pas terminée et soulève débats et critiques.

Une modernisation des outils pour un développement de la multimodalité

Un usager multi- et intermodal est aussi un usager bien informé, bien équipé. De nombreux outils et applications ont vu le jour dans la région berlinoise, comme un GPS pour les itinéraires cyclistes ou encore une carte d’affichage de la position réelle des véhicules (des bus aux taxis en passant par les véhicules d’autopartage) pour guider l’usager. Le VBB modernise ses supports billetiques avec, en particulier, une carte sans contact et des titres dématérialisés pour smartphone, mais aussi consolide son application d’information voyageurs.

De nombreux travaux de renouvellement du réseau de transports collectifs existant, mais peu de travaux d’extension

Berlin et le Brandebourg misent plus sur le renouvellement et la modernisation que sur l’extension de leur réseau de transports collectifs, déjà bien maillé. Les principaux projets concernent donc des rénovations de stations ou encore la modernisation de lignes, notamment les lignes régionales.
Les projets d’infrastructures sont peu nombreux et ils aboutissent aussi difficilement. Le prolongement de la ligne U5 connaît de nouveaux retards, les travaux d’une nouvelle ligne de S-Bahn traversant la rocade du nord au sud peinent à être lancés (notamment à cause de désaccords sur la programmation) : l’échec le plus emblématique reste le projet du nouvel aéroport Berlin Brandenburg International, dont plus personne n’ose s’avancer sur une date de mise en service.

Mais des ambitions fortes en matière d’électromobilité et d’infrastructures cyclables revues à la baisse

Après une annonce en fanfare, l’expérimentation de bus électriques par l’opérateur BVG s’est avérée être un échec technique. Le renouvellement envisagé des flottes se ferait plutôt en faveur de bus dont la consommation de carburant est plus faible, mais qui restent diesel. Le développement des vélos à assistance électrique en libre-service ne connaît pas l’embellie que semblaient lui promettre les expérimentations du début des années 2010. Berlin est dépassée par la croissance des pratiques cyclistes, tandis que les associations et la presse dénoncent un cruel manque d’investissements dans les parkings à vélos et les pistes cyclables, pourtant annoncés et programmés il y a quelques années.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes : International, Mobilité et transports, Veille et comparaisons internationales

Études apparentées