Veille sur les transports à Berlin

Année 2013

30 septembre 2014ContactColette Bordedebat, Sophie Laurent

Avec la progressive sortie de crise du S-Bahn, la poursuite des appels d’offre et les travaux de rénovations, l’offre tend à s’améliorer…

Tous les objectifs, de ponctualité et de fiabilité des S-Bahn ne sont pas encore atteints et le nombre encore insuffisant de trains en service continue de perturber le trafic. Cependant, la politique d’embauche, la mise en service de nouvelles séries de rames de S-Bahn, ainsi que la réparation des anciennes, commencent à porter leurs fruits. En effet, c’est la première année depuis 2009, à la fin de laquelle la société de S-Bahn n’est pas déficitaire. Pendant ce temps, l’appel d’offre concernant le réseau périphérique Ring se poursuit et sera officiellement conclu à la fin de l’année 2014. L’ouverture du nouvel aéroport Berlin Brandenburg International (BER) a encore été repoussée mais la desserte en transports en commun s’est organisée, notamment autour d’un cadencement des trains régionaux. Les travaux de jonction des lignes de métro U5 et U55 ont repris. Mis à part ce chantier majeur, il n’y a pas d’autres projets d’infrastructure nouvelle.

…Mais l’accent est mis sur la qualité des services et l’attractivité des modes alternatifs…

Un effort d’amélioration de l’information trafic a été fourni, tant sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…) qu’au travers d’applications smartphones (information en temps réel, calculateurs d’itinéraires…). L'accessibilité du réseau TC est petit à petit renforcée à travers un service d'accompagnement des personnes, en plus des travaux effectués sur le réseau. L'usage du vélo est favorisé par le développement de l'offre de vélos en libre-service, l'extension du réseau cyclable, l'offre de places de stationnement et des abonnements combinés proposés par VBB. L’autopartage connaît un fort engouement, notamment depuis l’introduction d’un nouveau système appelé free-floating, qui permet de garer la voiture empruntée à n’importe quel emplacement dans la zone couverte par l’opérateur, indépendamment de stations fixes. Depuis 2012 il existe également un nouveau système d’autopartage qui s’inspire des locations entre particuliers.

… Ainsi que sur le développement des nouvelles technologies et des énergies renouvelables au service d’une mobilité innovante

Berlin se veut à la pointe des nouvelles technologies de l’information et de la communication. L’autorité organisatrice, VBB, développe des services liés à l’utilisation de smartphones, comme supports billettiques dématérialisés ou des applications de planification d’itinéraires et d’informations passagers en temps réel dont certains utilisent la réalité augmentée. Des applications pour les services de vélo en libre-service ont également été développées. Berlin mise également sur le développement des énergies renouvelables et compte devenir une « vitrine de la mobilité électrique » internationalement reconnue. Concernant les modes partagés, se développent les vélos à assistance électrique, les voitures électriques, et même des véhicules électriques en free-floating.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes : International, Mobilité et transports, Veille et comparaisons internationales