Habitat des seniors : comment innover ?

Synthèse et ressources du petit déjeuner décideurs-chercheurs

13 avril 2016ContactBrigitte Guigou

Ce petit déjeuner organisé par l’IAU îdF s’inscrit dans un cycle d’échanges entre chercheurs et décideurs sur des sujets à enjeux.
Dans un contexte où bien vieillir signifie conserver son autonomie, l’habitat des seniors est une préoccupation grandissante de l’action publique et des acteurs du logement. La maison de retraite fait effet de repoussoir, le « chez soi » est idéalisé, mais trop souvent l’enjeu de l’adaptation de l’habitat est réduit à la seule question de l’accessibilité du logement. Pourtant, le lieu où l’on vit ne se limite pas à ses aspects fonctionnels ; il est aussi l’expression de soi, de son intimité, et l’espace où se jouent les solidarités familiales et de voisinage. En idéalisant le maintien à domicile, la société se trouve confrontée à un paradoxe qui pose la question de sa responsabilité morale, celui du risque associé à la solitude des âgés.

Face à ces enjeux, des formes innovantes et alternatives se développent : « nouveaux modes de cohabitation, domotique, services à la personne. Ce sujet a fait l’objet d’une étude à l’IAU îdF. Lors d'un petit déjeuner, un chercheur et un décideur ont fait le point sur les réflexions et les innovations actuelles : que révèle cette palette de solutions intermédiaires, entre domicile et institution ? D’où vient cet engouement pour l’intergénérationnel alors que le vivre ensemble reste difficile à décréter ? Les nouvelles formes d’habitat n’imposent-elles pas un mode de vie aux aînés ? La participation du public a alimenté et prolongé la discussion.

Ressources

Cette page est reliée aux catégories suivantes : Société et habitat , Habitat et logement